MOURIER Gabriel

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, Jean Vigouroux

Né le 2 janvier 1924 au Chambon-Feugerolles ( Loire), tué le 14 octobre 1943 à Mollères-sur-Cèze (Gard) ; membre des Jeunesses communistes ; membre des Francs-tireurs et partisans (FTP), camp Wodli.

Gabriel Mourier
Gabriel Mourier

Gabriel Mourier était le fils de Pierre Mourier, métallurgiste ; militant communiste, conseiller municipal de Chambon-Feugerolles, déporté pendant l’Occupation. Lors des élections municipales de Firminy en 1945, Pierre Mourier fut élu 1er adjoint au maire Marcel Combe. Il le resta jusqu’en 1953.

Gabriel Mourier était domicilié à Firminy (Loire). Membre des FTP, il relevait de la formation 4é3e secteur et camp Wodli. Il il fut affecté à une Brigade spéciale destinée aux opérations risquées. Il fut tué par un gendarme français à Saint-Ambois, commune de Molières-sur-Cèze le 14 octobre 1943 suite à une embuscade.
Le 14 octobre 1943, une équipe de FTP assaillit un transporteur de fonds qui convoyait la paye des ouvriers de la Compagnie des Mines de Molières-sur-Cèze. Les gendarmes pourchassèrent les membres de l’équipe, ce qui provoqua des échanges de coup de feu sur la commune de Courry au lieu-dit « Le Ranquet », quartier de la Vignasse. Au cours de ce combat, le jeune Gabriel Mourier, originaire de Firminy (Loire) fut tué par les gendarmes ainsi que le guide civil qui aidait les gendarmes dans leur traque.
Sur la stèle élevée à l’endroit où tomba Gabriel Mourier,, on peut y lire les mots que ce dernier écrivit à sa mère qui s’inquiétait des dangers encourus : « Qu’est-ce-que ça fait de mourir à vingt ans si je meurs pour une belle cause. »
Son nom figure sur la liste du Monument aux morts de la Résistance, rue Laprat à Firminy.
Il a été homologué FFI pour la période du 15 mars au 14 octobre 1943 au titre de la formation FTPF : 4e secteur et camp Wodli.

Le 17 septembre 1944, la ville de Firminy lui fit des obsèques solennelles.
En 1945, le Conseil municipal de Firminy donna à la rue de l’Industrie un second nom : « Rue Gabriel Mourier, résistant mort pour la France »

En 1945, les Jeunesses communistes de la Loire recrutaient pour la Promotion Gabriel-Marie Mourier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176488, notice MOURIER Gabriel par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, Jean Vigouroux, version mise en ligne le 4 novembre 2015, dernière modification le 31 décembre 2021.

Par Jean-Pierre Besse, Claude Pennetier, Jean Vigouroux

Gabriel Mourier
Gabriel Mourier

SOURCES : Notes Jean-Pierre Besse. — Presse locale. — SHD Vincennes, GR 19 P 42/10 : liste nominative des membres de la formation FTPF : 4e secteur et camp Wodli. — SHD Vincennes, GR 16 P 435077, dossier résistant pour Gabriel Mourier (nc) . — AVCC caen, AC 21 P 102469, dossier Gabriel Mourier (nc). — Note d’Eric Panthou.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément