HUGUES André,Marcel

Par Daniel Grason

Né le 19 mai 1914 à Pamfou (Seine-et-Marne), victime civile tué le 12 août 1944 à Livry-Gargan (Seine-et-Oise, Seine-Saint-Denis).

Fils d’André Hugues, gendarme, et de Germaine Rondot, André Hugues, boucher, était marié avec Madeleine Raterron et vivait 2 allée La Fontaine à Livry-Gargan. Le 12 août 1944 vers 23 heures, il raccompagnait chez elle une jeune fille qui avait laissé passer l’heure du couvre-feu. Interpellé à Gargan au volant d’un véhicule au passage d’un passage à niveau par la Feldgendarmerie, il ne répondit pas aux sommations et fut abattu.
Le lendemain, une manifestation de protestation organisée par le Front national eut des conséquences dramatiques, les soldats Allemands exécutèrent quatre jeunes résistants : Jean Keusch, Léonard Desjardins, Gabriel Richet et Guy Grandin.

André Hugues a reçu la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176718, notice HUGUES André,Marcel par Daniel Grason, version mise en ligne le 14 novembre 2015, dernière modification le 11 novembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801. — AD des Yvelines, 1604W9, service de recherche des crimes de guerre, dossier 101608 « Meurtre de 4 Français à Gargan » (Notes de Fabrice Bourrée). — Site internet Musée de la Résistance– Site internet « La Libération de Paris » Gilles Primout. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément