LE ROY Marcel

Né en 1924, fusillé sommaire le 17 juillet 1944 au bois de Bostégalo à Colpo (Morbihan) ; résistant.

Domicilié à Saint-Thuriau, Marcel Le Roy fut comme les autres victimes, arrêté par la milice de Zeller et Munoz (FAT = Front Aufklärung Truppe 354 de Pontivy), emprisonné et torturé à l’école publique de Locminé, 5 rue Laënnec. Le 17 juillet 1944 (certains disent le 18), il a été fusillé au bois de Bostégalo à Colpo voici la liste des victimes de ce jour là :
Roger LE GREGAM, 21 ans, domicilié à Séné.
Jean LE GREGAM, 28 ans,domicilié à Séné.
Julien GARAUD, 23 ans, domicilié à Baud.
Auguste GILLET, 31 ans,domicilié à Guéhenno.
Louis LE DUIC, 22 ans, domicilié à Bieuzy-Lanviaux.
Laurent HENRIO, 19 ans, domicilié à Hennebont.
Marcel DOUSSINEAU, 37 ans, domicilié à Puteaux.
Georges CORVEC, 20 ans, domicilié à Plumeriau.
Robert ROBO, 21 ans, domicilié à Saint-Thuriau.
Raymond MAHO, 20 ans, domicilé à Guenin.
Et deux résistants non identifiés.
Zeller capturé non loin de la frontière suisse, condamné à mort, a été fusillé lui même avec Munoz après la libération, en juillet 1946 à Rennes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176760, notice LE ROY Marcel , version mise en ligne le 15 novembre 2015, dernière modification le 16 avril 2019.

SOURCES : Renseignements communiqués par la famille (Christophe Conan) et puisés aux Archives départementales du Morbihan. — René Le Guénic, Morbihan. Mémorial de la Résistance, Quélven, 2013, p. 308-311.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément