KORNBLUM Kadisch

Par Jean-Sébastien Chorin

Né le 19 mai 1904 à Varsovie (Pologne), massacré le 21 avril 1944 à Saint-Julien-de-Ratz (Isère) ; de nationalité polonaise ; chauffeur d’automobiles.

Fils d’Israël et d’Anna Léa Brandvein, Kadisch Kornblum était marié et avait 3 enfants. Il exerçait la profession de chauffeur d’automobiles. Pendant la guerre, il partit de Belgique pour se réfugier à Voiron (Isère), 12 rue Dode.

Le 20 avril 1944, le chef de la Milice de Voiron, Ernest Jourdan, et sa famille furent assassinés par des résistants. Le 21 avril 1944, en représailles, des miliciens arrêtèrent Kadisch Kornblum et plusieurs autres Juifs dans les rues de Voiron. Les miliciens les rassemblèrent dans un local de la société Force et Lumière situé en face de l’église Saint-Bruno (Voiron). Le lendemain, les corps de Kadisch Kornblum, Markus Klahr et Abraham Salik furent retrouvés criblés de balles dans une maison en ruine située au lieu-dit Gorges du Bret à Saint-Julien-de-Ratz (Isère).

Leurs noms figurent sur le monument aux victimes de la barbarie nazie et de la Milice érigé en 1984 à Voiron.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176787, notice KORNBLUM Kadisch par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 16 novembre 2015, dernière modification le 29 mars 2020.

Par Jean-Sébastien Chorin

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 3808W604 — Geneanet

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément