DE BRETAGNE Michel

Par Daniel Grason

Tué le 24 août 1944 à Paris (VIIe arr.) ; brancardier de la Défense passive du VIIe arrondissement de Paris ; victime civile.

Agé de vingt-six ans, Michel De Bretagne fut tué par un obus tiré depuis le Palais Bourbon d’un char allemand le 24 août 1944, alors qu’il était à la hauteur du 75 rue de Varenne à Paris (VIIe arr.). Cité à l’Ordre de la Nation, le ministère des Anciens combattants et Victimes de guerre lui attribua la mention « Mort pour la France » et le décora de la Légion d’Honneur. Une plaque commémorative apposée à l’endroit où il a été tué rappelle son souvenir. Son nom figure sur le monument de la Défense passive au cimetière du Montparnasse à Paris (XIVe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176927, notice DE BRETAGNE Michel par Daniel Grason, version mise en ligne le 23 novembre 2015, dernière modification le 9 novembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : « Au cœur de la Préfecture de Police : de la Résistance à la Libération, la Défense passive », Philippe Gesret, 2011. – Site internet GenWeb. – Site internet « La Libération de Paris » de Gilles Primout.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément