LADURELLE Félix

Par André Balent

Né le 16 janvier 1910 à Piennes (Meurthe-et-Moselle), exécuté le 17 août 1944 à Sainte-Radegonde (Aveyron) ; ouvrier à Cransac (Aveyron) ; résistant (GF et /ou FTPF)

Fils de Jules Ladurelle, mineur, et de Clotilde Murville, sans profession, Félix Ladurelle était membre du groupe franc de Cransac, une localité minière du bassin de Decazeville. Une autre source, la plaque commémorative apposée dans le hall de la mairie de Cransac, le présente comme FTPF ("Aux FTPF de Cransac victimes de la barbarie nazie"). Il est possible qu’il ait appartenu simultanément ou successivement à ces deux formations armées : se confondirent-elles à Cransac ?

Le 21 juillet 1944, Ladurelle participa à un combat entre l’armée allemande et des maquisards entre Les Albres et Montbazin, à l’ouest du département de l’Aveyron. Tout commença par un violent accrochage entre ces deux localités sur la RD 994. Des membres des commandos Hubert (des groupes Veny, AS) domiciliés pour la plupart dans le bassin de Decazeville, désarmés, partaient en "permission" en camionnette. Ils furent accrochés par un groupe de soldats allemands (trois camions, cinquante hommes) en provenance de Rodez et qui se dirigeaient vers Capdenac. Trois maquisards furent tués, deux blessés puis achevés. Mais le bruit de la fusillade attira des éléments appartenant à d’autres maquis. Trois hommes, Jean Ladurelle, Esteban Bravo et Marcel Haag du groupe franc de Cransac (Aveyron) furent faits prisonniers.

Ladurelle fut conduit à la caserna Burloup de Rodez, prison de SIPO-SD du chef-lieu de l’Aveyron. Avec vingt-neuf autres prisonniers, il en fut extrait le 17 août 1944 alors que les forces allemandes quittaient Rodez.Ils furent exécutés par un peloton de SS de la Luftwaffe.

Le nom de Félix Ladurelle figure sur la plaque des FTPF de cransac mentionnée ci-dessus, sur le monument aux morts de Cransac et sur le monument-mémorial de Sainte-Radegonde.

Voir Lieu d’exécution de Sainte-Radegonde (Aveyron) champ de tir

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177030, notice LADURELLE Félix par André Balent, version mise en ligne le 20 janvier 2016, dernière modification le 30 mai 2017.

Par André Balent

SOURCE : Christian Font, Henri Moizet, Maquis et combats en Aveyron, Chronologie 1936-1945, Rodez & Toulouse, ONAC Aveyron, ANACR Aveyron, CRDP Midi-Pyrénées, 2e édition, 2001, 412 p. [pp. 312-313]. — Christian Font, Henri Moizet, Construire l’histoire de la Résistance. Aveyron 1944, Rodez & Toulouse, CDDP Rodez, CDHIP Rodez, CRDP Midi-Pyrénées, 1997, 343 p. [pp. 228-229]. — Sites : Aveyron Résistance et MemorialGenWeb consultés le 26 février 2016. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément