ROMANOSKI [ROMANOWSKI] Zénon

Par André Balent

Ne le 20 décembre 1904 à Rozana (?) en Pologne, exécuté sommaire le 17 août 1944 à Sainte-Radegonde (Aveyron) ; mineur ; résistant.

La plaque apposée à proximité du monument de Sainte-Radegonde longtemps après sa construction donne quelques indications sommaires sur les exécutés du 17 août 1944. Elle indique que Romanoski (ou Romanowski) était natif de la commune de "Rozata" en Pologne. On il n’existe pas de localité de ce nom, ni en Pologne (dans ses limites actuelles), ni en Ukraine et Biélorussie (parties des territoires de ces deux États polonaises avant 1939). Par contre il existe des localités polonaises ou biélorusses (territoires polonais avant 1939) nommées "Rozana".

On ignore le lieu, la date et le motif d’arrestation de Zénon Romanowski, citoyen polonais résidant en Aveyron. Il devait être un résistant puisque la plupart des autres exécutés sommaires de Sainte-Radegonde étaient connus pour leur engagement clandestin.

Il était incarcéré à Rodez dans les geôles allemandes de la caserne Burloup. Alors que les troupes allemandes étaient en train de quitter Rodez, trente prisonniers parmi lesquels Romanowski furent amenés au champ de tir de Sainte-Radegonde, près de la ville. Ils furent tués à la mitrailleuse par des SS de la Luftwaffe venant d’Albi.

Son nom est inscrit sur le monument mémorial de Sainte-Radegonde.

Voir : Lieu d’exécution de Sainte-Radegonde (Aveyron) champ de tir

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177039, notice ROMANOSKI [ROMANOWSKI] Zénon par André Balent, version mise en ligne le 30 novembre 2015, dernière modification le 19 février 2021.

Par André Balent

SOURCES : Christian Font, Henri Moizet, Construire l’histoire de la Résistance. Aveyron 1944, Rodez & Toulouse, CDDP Rodez, CDHIP Rodez, CRDP Midi-Pyrénées, 1997, 343 p. [p. 229]. — Site Aveyron Résistance consulté le 26 février 2016.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément