CHABAUD Hubert Guy Antoine Jean

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 9 novembre 1917 à Limoges (Haute-Vienne), exécuté sommairement le 15 août 1944 à Nice (Alpes-Maritimes) ; officier aviateur ; résistant de l’ORA et du réseau SR Alliance.

Hubert Chabaud était le fils de François Armand et de Marguerite Chauffaille.
Volontaire à l’intendance militaire de Limoges le 23 avril 1937 et affecté au GAR 512 le 9 février 1938, Jean Chabaud devint moniteur de ski. À la déclaration de guerre en 1939 il fut affecté à l’escadre de chasse n°6 à Dakar (Sénégal), puis au 43e groupe aérien et au groupe de chasse 1/63, à Bamako (Soudan français, Mali).

Rapatrié le 19 juin 1941 et affecté au dépôt du personnel d’Orange (Vaucluse) en décembre 1941, il fut démobilisé en mai 1942 avec le grade de lieutenant pilote. Il s’engagea alors dans l’Organisation de résistance de l’armée (ORA) et au réseau Marco Polo sous le pseudonyme de "Arlys" avec le grade de lieutenant. Il fit partie avec le même pseudonyme du réseau de renseignements militaires Alliance dans le secteur de Nice au sous-réseau des "Druides".
Arrêté le 21 juin 1944, il fut emprisonné aux Nouvelles Prisons de Nice.

À l’annonce du débarquement en Provence le 15 août 1944, la Gestapo niçoise sélectionna 23 otages dont Hubert Chabaud, pour être exécutés en représailles et les conduisirent en camion dans un terrain vague du quartier de l’Ariane au nord-est de la ville, le long du fleuve Paillon. Dès qu’ils en descendirent, ils furent fusillés les uns après les autres à coups de mitraillette.

Hubert Chabaud était marié à Marie-Paule Andrée Briquet.

Il était titulaire de la croix de guerre et obtint la mention "Mort pour la France" le 6 août 1946.

Son nom figure sur le monument aux morts de la Résistance dans le jardin d’Orsay, à Limoges ainsi que sur une plaque au carré des fusillés de l’Ariane, à Nice.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177118, notice CHABAUD Hubert Guy Antoine Jean par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 6 décembre 2015, dernière modification le 22 septembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Robert Girod, Les fusillés de l’Ariane éd. Artephis, Cannes 1994. — Internet Wikipedia Fusillés de l’Ariane. — Mémorial Genweb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément