BLEUET Marcel, Jacques

Par Philippe Lecler, Frédéric Stévenot

Né le 17 janvier 1924 à Laon (Aisne), exécuté par les Allemands à Revin (Ardennes) le 13 juin 1944 ; résistant FFI.

Fils de Charles Bleuet, chef d’atelier des Postes, Télégraphes et Téléphones, et de Julienne Guidez, sans profession, ancien élève du lycée de garçons de Laon, Marcel Bleuet était domicilié à Revin. Volontaire au maquis des Ardennes, il fut exécuté par les Allemands, ou mort au combat, à Revin le 13 juin 1944.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts des Manises à Revin ainsi que sur le Mémorial de la Résistance de Berthaucourt à Charleville-Mézières (Ardennes) et sur la plaque commémorative des anciens élèves du lycée de Laon. Il a été donné à une rue de Laon, en ville haute.

« Tué au combat », Marcel Bleuet reçut la mention « Mort pour la France » (AC 21 P 24660), à titre militaire, et fut homologué FFI (GR 16 P 64602).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177174, notice BLEUET Marcel, Jacques par Philippe Lecler, Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 2 février 2016, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Philippe Lecler, Frédéric Stévenot

SOURCES. Archives municipales de Revin ; Archives départementales des Ardennes ; état civil ; SHD, dossiers adm. des résistants. — Georges Charot, Le Maquis de Revin, brochure de 1947, 37 p. Philippe Lecler, L’Affaire des Manises, éd. D. Guéniot, Langres, 2004. — Sites Internet : Mémoire des hommes ; Généalogie Aisne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément