CARLIER Albert

Par Philippe Lecler

Né le 3 mai 1918 à Cartignies (Nord), exécuté sommairement le 13 juin 1944 à Revin (Ardennes) ; résistant.

Fils naturel de Gabrielle Guille, journalière, Albert Carlier fut légitimé par le mariage de sa mère et d’Albert Carlier en août 1919 à Cartignies. Il s’était marié le 31 décembre 1942 avec Renée Joset à Nouzonville (Ardennes) où il était domicilié. Volontaire au maquis des Ardennes, il fut exécuté par les Allemands à Revin (Ardennes) le 13 juin 1944.
Albert Carlier a reçu la mention « Mort pour la France ».
Son nom est inscrit sur le monument aux morts des Manises à Revin ainsi que sur le Mémorial de la Résistance de Berthaucourt à Charleville-Mézières (Ardennes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177182, notice CARLIER Albert par Philippe Lecler, version mise en ligne le 18 janvier 2016, dernière modification le 16 septembre 2020.

Par Philippe Lecler

SOURCES : Fonds des Archives municipales de Revin. — Fonds des Archives départementales des Ardennes. — Georges Charot, Le maquis de Revin, brochure de 1947, 37 p. — Philippe Lecler, L’affaire des Manises, Éditions D. Guéniot, Langres, 2004. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément