DUNAN Edmond Léon

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 octobre 1925 à Hyères (Var), exécuté le 15 août 1944 à Nice (Alpes-Maritimes) ; ouvrier boucher ; résistant.

Edmond Dunan était le fils de Léon, boucher et de Louise Eugénie Jauvat.
Il était ouvrier boucher à Hyères (Var) et s’engagea à l’Armée Secrète (AS) dans le maquis du Var, comme membre des Corps Francs de la Libération (CFL) puis comme combattant FTP et FFI. Le 23 juillet 1944, envoyé en mission de ravitaillement au maquis d’Aups, il fut arrêté à Sillans-la-Cascade (Var) et conduit aux Nouvelles prisons de Nice.

À l’annonce du débarquement en Provence le 15 août 1944, la Gestapo niçoise sélectionna 23 otages dont Edmond Dunan, pour être exécutés en représailles. Ils furent emmenés en camion dans un terrain vague du quartier de l’Ariane au nord-est de la ville, le long du fleuve Paillon et dès leur descente ils furent fusillés les uns après les autres à coups de mitraillette.

Edmond Dunan était célibataire.

Il fut déclaré "Mort pour la France" le 30 novembre 1945. Le 31 mai 1946, il fut cité à l’ordre du régiment à titre posthume avec attribution de la Croix de guerre avec étoile de bronze.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts d’Hyères et figure sur une plaque au carré des fusillés de l’Ariane, à Nice. Une rue de Hyères porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177269, notice DUNAN Edmond Léon par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 décembre 2015, dernière modification le 9 novembre 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Robert Girod, Les fusillés de l’Ariane, Ed. Artephis, Cannes 1994. — Internet Wikipédia "Fusillés de l’Ariane". — Mémorialgenweb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément