SEGURAN Hippolyte

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 20 octobre 1899 à Constantinople [Istanbul] (Empire ottoman, Turquie), exécuté le 15 août 1944 à Cannes (Alpes-Maritimes) ; cultivateur ; résistant.

Hippolyte Séguran était le fils d’Honoré Séguran et d’Anna Joséphine Bonifassi, cultivateurs. Cultivateur lui-même à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), il épousa Élisa Antoinette Rousset. Membre du mouvement Combat, il fut arrêté le 9 août 1944 par la Gestapo cannoise à la suite de l’arrestation du résistant Marcel Neydorff.

Le 15 août 1944, informés de l’imminence du débarquement allié sur les côtes de Provence, les agents de la Gestapo, dirigés par le capitaine Hans Josef Moser, furent en pleine effervescence et reçurent l’ordre de quitter leur siège de Cannes pour se regrouper à celui de la Gestapo de Nice. Ne sachant que faire de leurs prisonniers, ils les abattirent les uns après les autres. Hippolyte Séguran est exécutéle 15 août 1944 vers 21h00 avec 7 autres résistants au sous-sol de la villa Montfleury, à Cannes. Il fut tellement défiguré que son fils Marius ne parvint pas à reconnaître le corps le surlendemain.

Il repose au Vieux Cimetière à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), dans une tombe individuelle du carré militaire. Il fut déclaré "Mort pour la France" le 7 juin 1945.

Son nom est inscrit sur la stèle commémorative de la villa Montfleury à Cannes
et sur le monument aux morts de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes).

Une impasse de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes). porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177272, notice SEGURAN Hippolyte par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 11 décembre 2015, dernière modification le 16 août 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Internet Wikipédia "Fusillés de la villa Montfleury à Cannes. —Mémorialgenweb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément