PÉJOAN Pierre, Charles

Par André Balent

Né le 10 février 1908 à Salses, aujourd’hui Salses-le-Château (Pyrénées-Orientales), exécuté sommairement par les Allemands à Salses le 20 août 1944 ; tonnelier à Salses ; résistant (MUR ; AS)

Pierre Péjoan était le fils de Charles Péjoan tonnelier et de Marie Auzeville ménagère âgés respectivement de vingt-six et de vingt-cinq ans en 1908.
Établi comme artisan tonnelier avec son père, Pierre Péjoan était célibataire. Il s’engagea dans la Résistance. Affilié aux MUR, il fut chef de dizaine de l’AS (Armée sécrète). Le 20 août 1944, armé et accompagné de deux autres résistants de son village, Gaston Clos et Victor Sanchez, il se dirigea vers le village voisin de Saint-Hyppolite afin d’effectuer une opération de reconnaissance afin de vérifier si des Allemands qui battaient en retraite vers la vallée du Rhône n’approchaient pas de Salses. La citation qui accompagne son attribution posthume de la croix de guerre explique que « posté audacieusement en embuscade avec ses deux camarades [il] a audacieusement attaqué un convoi de camions, tuant un conducteur, blessant plusieurs soldats et paralysant la circulation. Grièvement blessé par une rafale de mitrailleuse, a été lâchement achevé à coups de crosse ».
Pierre Péjoan, décoré de la Croix de guerre a été déclaré « mort pour la France ».. Son nom figure, avec ceux de Gaston Clos et de Victor Sanchez, sur le monument commémoratif du combat de Salses le 20 août 1944 et sur le monument aux morts de la commune. Il existe une rue Pierre-Péjoan à Salses.

Voir : Lieu d’exécution de Salses (Pyrénées-Orientales), 20 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177568, notice PÉJOAN Pierre, Charles par André Balent, version mise en ligne le 28 décembre 2015, dernière modification le 8 novembre 2018.

Par André Balent

SOURCES : Arch. com. Salses, état civil, actes de naissance et de décès de Pierre Péjoan. — Jean Gary, adjoint au maire de Salses, « Il y a un an lorsqu’arriva le jour de gloire », Le Travailleur catalan18 août 1945. — Ramon Gual & Jean Larrieu, Vichy, l’occupation nazie et la Résistance catalane, II b, De la Résistance à la Libération, Prades, Terra Nostra, 1998, [pp. 925, 955]. — Georges Sentis, Dictionnaire biographique des résistants et des civils des Pyrénées-Orientales tués par les Allemands et les collaborateurs, Perpignan, Éditions M / R2012, 28 p. [p. 24]. — Non signé [Raoul Vignettes], Les rues qui nous interpellent, Saint-Estève, Imprimerie de la gare, 1999, 45 p. [p. 44]. — Site MemorialGenWeb consulté le 28 décembre 2015.

Version imprimable Signaler un complément