GAGNEUX Marius

Par Laurent Gonon

Né le 20 mars 1886 à Lyon (5e arr., Rhône), mort le 29 novembre 1945 à Lyon (5e arr.) ; ouvrier typographe ; responsable syndical du Livre (1924-1945) ; responsable mutuelliste (1924-1933).

Fils de Joseph Gagneux, sabotier, et de Clémentine Pommier, Marius Gagneux, ouvrier typographe à Lyon (Rhône), fut élu secrétaire au procès-verbaux du Comité de la Chambre syndicale des typographes lyonnais le 13 février 1924. Il participa également à la commission mixte des syndicats de la branche en 1924, 1928 et 1929. Il assuma diverses responsabilités au sein de son syndicat : délégué adjoint en février 1925, secrétaire délégué adjoint en 1925 et 1926, élu trésorier général en 1927 il le demeura jusqu’à la déclaration de la guerre. Il demeurait 6 impasse Bellefontaine à Lyon. En 1933, alors délégué régional du 4e groupe de la Fédération Française des Travailleurs du Livre (FFTL), il représentait son syndicat au conseil d’administration de la Bourse du travail de Lyon.
Dès le 7 juillet 1939, le syndicat prit des dispositions particulières pour assurer la continuité de son fonctionnement dans la période sombre qui s’annonçait. Dès lors, les responsabilités individuelles n’apparaissaient plus dans les procès-verbaux de réunions du Comité, certaines activités non plus d’ailleurs, jusqu’en mars 1945. En revanche, son nom apparaît comme membre de la Commission nationale d’étude sociale du Livre, fondée en 1942.
Le 24 mars 1945, son syndicat sortant de la clandestinité, Marius Gagneux fut élu secrétaire général de la Chambre syndicale typographique lyonnaise – succédant à Édouard Éhni appelé aux responsabilités nationales de la Fédération du Livre – et représentait son syndicat à la Bourse du travail. En mars 1945, il siégea à la commission mixte rassemblant les représentants des syndicats de la profession pour l’organisation d’actions communes, avec Armand Tupinier et Hubert Genin aussi typographes. Il fut également membre du Conseil d’administration de la 31e Société de secours mutuels des typographes lyonnais en 1924, commissaire adjoint en 1933.
Il a épousé Francise Barriquand en 1907 à Villefranche (Rhône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177634, notice GAGNEUX Marius par Laurent Gonon, version mise en ligne le 15 avril 2017, dernière modification le 30 avril 2016.

Par Laurent Gonon

SOURCES : Arch. Dép. Rhône 10M242, 10M244, 10M298. - Bibliothèque municipale de Lyon, archives du syndicat du Livre de Lyon. - Arch. Mun. Lyon747p005.5 pour la mutuelle et acte de naissance 2E1243. - Régis Le Mer, Imprimeurs clandestins à Lyon et aux alentours (1940-1944), Le Coteau : Mémoire active, 2014, p. 158. - Paul Chauvet, La Résistance chez les fils de Gutenberg dans la deuxième guerre mondiale, Paris : à Compte d’auteur, 1979, p. 458. - Henri Amoretti, Lyon capitale 1940-1944, France Empire, 1964. - Georges Codina, "L’Imprimerie dans la Résistance", Les Cahiers d’Histoire sociale Rhône-Alpes, septembre 1994. - Notes de Marie-Cécile Bouju.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément