ARNAUD Victor Toby, Toubib, Docteur

Par Jean-Marie Guillon

Né le 16 août 1922 à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), mort en action le 27 juillet 1944 à Pontevès (Var) ; employé de commerce ; maquisard au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Réfractaire au Service du travail obligatoire (STO), travaillant dans un commerce alimentaire, originaire de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), Victor Arnaud rejoignit la 1ère compagnie FTP de Provence (ex-camp Faïta) le 7 février 1944 en compagnie de plusieurs autres jeunes Ciotadens. Il fut enregistré sous le matricule 61431. La compagnie, qui stationnait alors dans le centre Var, gagna peu après les Basses-Alpes. Arnaud faisait partie du détachement attaqué le 5 avril 1944 par les Allemands à La Braïsse, près de Digne. Il fit partie ensuite du détachement que la compagnie renvoya dans le Var au mois d’avril 1944. Ce détachement, qui prit le nom de camp Battaglia (voir ce nom), s’installa d’abord à Villecroze, puis, au début de l’été, dans le massif du Bessillon. C’est là que les maquisards furent attaqués par les Allemands le 27 juillet 1944. Victor Arnaud fut abattu dans le bois comme six autres de ses camarades.

Une stèle sur les lieux de l’attaque, un monument au bord de la RN 560, à La Genevrière (Pontevès), et un cénotaphe au cimetière de Cotignac (avec des déformations sur son pseudonyme) furent érigés à leur mémoire en 1945. Son corps fut transporté au cimetière de La Ciotat et inhumé avec les autres morts de la Résistance de la ville au pied du monument inauguré en leur honneur. Homologué comme sous-lieutenant, Victor Arnaud reçut la croix de guerre et la Légion d’honneur à titre posthume. Son nom a été donné à une rue de La Ciotat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177708, notice ARNAUD Victor Toby, Toubib, Docteur par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 6 janvier 2016, dernière modification le 9 mai 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : SHD site Internet Mémoire des Hommes Caen AC 21 P 9173 et GR 19 P 13 (liste des FTP des Bouches-du-Rhône tués dans a résistance et à la Libération). ⎯ presse locale :La Provence Libre 26 octobre 1944. — Mémoire de bronze. Historique du monument des maquisards de La Ciotat, Cercle de la Renaissance de La Ciotat, 2009. — Gabriel-Henri Blanc, Un village en Provence : Cotignac, chez l’auteur, 1980. — Jean Garcin, De l’armistice à la Libération dans les Alpes de Haute-Provence 17 juin 1940-20 août 1944, Digne, 1983 et rééd. 1990 ; Jean-Marie Guillon, La Résistance dans le Var, Université de Provence (Aix-Marseille I), 1989.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément