CABASSON Jean

Par Jean-Marie Guillon

Né le 7 novembre 1904 à Vouziers (Ardennes), exécuté sommairement le 16 août 1944 à Seillans (Var) ; cultivateur ; Franc-Tireur et partisan (FTP).

Stèle du Pont-de-L’Estoc
Stèle du Pont-de-L’Estoc
Stèle érigée à la mémoire de Jean Cabasson, Henri Chevallier et Marius Ollivier tués le 16 août 1944

Cultivateur, célibataire, résidant à Claviers, Jean Cabasson avait été considéré comme inapte au service militaire. Il était immatriculé chez les FTP sous le numéro 6543 depuis mai 1943. Il avait rejoint le maquis de Brovès (Var), avec lequel il participa à diverses actions, en particulier les guérillas des 20 juin et 14 juillet 1944 sur la route Draguignan (Var)-Grasse (Alpes-Maritimes). Au maquis, il était responsable du matériel parachuté. Il en fit la répartition le 14 août 1944 au soir après le passage des messages annonçant le débarquement pour le lendemain.
Après avoir participé à la libération du village de Seillans, son groupe fut envoyé à Bargemon (Var) pour combattre les troupes allemandes se repliant de la côte. Il fit partie du groupe de huit hommes envoyé par le commandement FFI miner le pont de l’Estoc sur la route Draguignan-Grasse, le 16 août après-midi. Le groupe fut surpris par des Allemands en repli. Jean Cabasson, Henri Chevalier et Marius Ollivier (voir ces noms) furent capturés et fusillés sur le champ.

Homologué sergent-chef le 10 octobre 1946, Jean Cabasson reçut la Croix de guerre à titre posthume. Une stèle à la mémoire des 3 résistants a été érigée sur les lieux en 1945 à l’initiative de l’association des FTP de Claviers. UNe rue de Claviers porte son nom.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article177761, notice CABASSON Jean par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 6 janvier 2016, dernière modification le 12 octobre 2020.

Par Jean-Marie Guillon

Stèle du Pont-de-L'Estoc
Stèle du Pont-de-L’Estoc
Stèle érigée à la mémoire de Jean Cabasson, Henri Chevallier et Marius Ollivier tués le 16 août 1944

SOURCES : Arch. dép. Var 93 J (fonds ANACR, dossier 452).— Presse locale : Le Petit Varois, 18 août 1956.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément