BRÉARD Octave, Louis, Henri

Par Claude Pennetier

Né le 6 mai 1902 à Paris (XXe arr.), mort le 23 décembre 1986 à Créteil (Val-de-Marne) ; ajusteur, chef de magasin puis chef d’un service d’exportation ; militant socialiste de Créteil.

Fils d’un bloulager, Octave Bréard passa son enfance et sa jeunesse (de 1904 à 1928) à Sens (Yonne). Il obtint son certificat d’études primaires puis fit une année d’école primaire supérieure mais, la guerre ayant éclaté, il quitta l’école en 1915 et renonça à sa vocation de mécanicien pour devenir apprenti boucher. Il fut par la suite ajusteur, chef de magasin dans une distillerie et chef d’un service d’exportation de produits pharmaceutiques. Deux de ses frères militèrent dans le mouvement socialiste après la Première Guerre mondiale. Octave Bréard créa et anima l’Eglantine sénonaise, société gymnique et sportive du travail. Il adhéra au Parti socialiste SFIO après le congrès de Tours (décembre 1920) et resta fidèle à ce choix jusqu’à la fin de sa vie.

Appelé sous les drapeaux le 10 mai 1922, il termina son service militaire avec le grade de brigadier. En 1928, Octave Bréard vint s’installer à Paris où ses parents tenaient une boulangerie. Il se maria à la mairie du Ve arr. le 9 juin 1928 avec Madeleine Guichard et habita dans le VIIIe arr. où il s’affirma comme un des animateurs de la section socialiste. Il participa activement à la diffusion du Populaire dans le VIIIe et le XVIe arr., « la trique au poignet car nous avions face à nous les Camelots du Roi » raconta-t-il. Octave Bréard représenta sa section dans l’équipe responsable de l’Orphelinat des républicains espagnols d’Orly (Seine, Val-de-Marne). Lui-même prit à sa charge deux enfants.

Installé à Créteil en 1939, Octave Bréard fut désigné au conseil municipal provisoire par le comité local de Libération. Les électeurs de Créteil le maintinrent à l’assemblée locale jusqu’en 1959. Il exerça les fonctions d’adjoint, au lendemain de la Libération, pendant deux ans et demi. Il était administrateur du Bureau d’aide sociale, de la Caisse des écoles et du Patronage laïque. La section socialiste le désigna à de nombreuses reprises comme secrétaire adjoint.

Octave Bréard était père de trois enfants, Jacqueline, née en 1929, Nicole, née en 1932 et Michel, né en 1937.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17827, notice BRÉARD Octave, Louis, Henri par Claude Pennetier, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Com. Créteil. — Vivre ensemble à Créteil, n° 6, juillet-août 1978. — Renseignements fournis par Octave Bréard.— Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément