BRÉCHAT Georges

Par Jacques Girault

Né le 24 avril 1938 à Tours (Indre-et-Loire), mort le 15 novembre 2017 à Rivarennes (Indre-et-Loire) ; instituteur ; militant communiste d’Indre-et-Loire.

Fils d’instituteurs ruraux, sociaux-démocrates et athées, Georges Bréchat, élève du lycée Descartes à Tours de 1949 à 1954 puis de l’Ecole normale d’instituteurs de Tours de 1954 à 1958, enseigna dans les écoles primaires de Saint-Pierre des Corps, Saint-Flovier, Restigné et Chinon où il prit sa retraite en 1993. Il effectua son service militaire de 1963 à 1964 à Auxonne (Côte d’Or ) et se maria en décembre 1965 à Saint-Pierre des Corps avec une institutrice. Le couple eut deux enfants.

Membre du Syndicat national des instituteurs, il fut correspondant cantonal.

Bréchat adhéra au Parti communiste français en juin 1961 (« le comportement de Guy Mollet en 1956 et 1958 m’avait révolté et le Parti me semblait être le seul qui luttait le plus contre les guerres coloniales et le régime autocratique gaulliste »). Membre du bureau de la section communiste de Saint-Pierre-des-Corps, il entra au comité de la fédération communiste. L’année suivante, il était secrétaire de la section communiste de Grand-Pressigny. En 1970, il ne fut pas réélu au comité fédéral car non représenté par sa section en raison de son activité jugée insuffisante. Il quitta le PCF en 1980 en « désaccord total avec " e bilan globalement positif " ».

Bréchat fut candidat pour le Conseil général dans les cantons de Grand-Pressigny en 1967 et de Bourgueil en 1973.

Retraité, Bréchat n’était plus syndiqué et ne militait pas dans des associations nationales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17830, notice BRÉCHAT Georges par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 10 novembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément