AUBRY Aimé

Par Claude Pennetier

Né le 3 décembre 1895 à Paris, fusillé le 19 juin 1917 à Châlons-en-Champagne (Marne) ; comptable ; mutin condamné à mort.

Domicilié à Saint-Maur-des-Fossés (Seine, Val-de-Marne), Aimé Aubry travaillait comme comptable.
Mobilisé le 20 décembre 1914 au 172e RI, blessé le 28 septembre 1915 lors de l’attaque de la cote 140, entre Neuville-Saint-Vaast et Souchez (Pas-de-Calais), il fut un temps au repos puis de retour il s’absenta illégalement de son unité pendant six jours en janvier 1916 et fut condamné à deux ans de travaux publics pour "désertion à l’intérieur en temps de guerre", peine qui fut suspendue.
Combattant sur le front de Champagne, Aimé Aubry fut un des "meneurs" des mutineries des 1er et 2 juin 1917 qui eurent lieu au sein des 23e et 133e RI dans les cantonnement de Chambrecy et de Ville-en-Tardenois. Les responsables militaires le virent en tête d’une manifestation avec drapeau rouge et chantant l’Internationale. Il fut membre au premier rang d’une délégation représentant près de 2 000 mutins. Le lendemain 3 juin, 71 mutins furent arrêtés et traduits les 12 juin devant un conseil de guerre. Quatre furent condamnés à mort. Trois, dont Aubry, virent la communication de leurs recours en grâce refusée par le général Pétain et ils furent fusillés le 19 juin 1917 au champ de tir de la garnison de Châlons-en-Champagne (Marne) devant des délégations de soldats.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178560, notice AUBRY Aimé par Claude Pennetier, version mise en ligne le 13 février 2016, dernière modification le 12 octobre 2021.

Par Claude Pennetier

SOURCE : Frédéric Mathieu, 14-18, les fusillés, Éditions Sébirot,2013 (riche notice plus développée s’appuyant sur les Arch. Dép. Paris, les Arch. Nat., 324M12, le SHD de Vincennes, 26N341 ; cette note lui doit tout).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément