MARTEAU André

Né le 18 mars 1922 à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), mort en déportation à Auschwitz ; militant des Jeunesses communistes ; victime de la répression allemande.

Le père d’André Marteau, cheminot, fut conseiller municipal de Saint-Pierre-des-Corps, avant guerre et après guerre.
Militant des Jeunesses communiste, André Marteau participa à l’action communiste clandestine à partir de l’automne 1940. Dénoncé pour avoir fait des inscriptions anti-nazies, il fut arrêté le 24 juin 1941. Le tribunal allemand le condamna à un an de réclusion. Il obtint une diminution de peine et une libération anticipée le 13 janvier 1942. Mais il fut arrêté comme otage dans la nuit du 9 au 10 février 1942 puis déporté vers le camp d’Auschwitz par le convoi de 1 170 résistants. Parmi les onze Tourangeaux de ce convoi, un seul revint.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178710, notice MARTEAU André, version mise en ligne le 23 février 2016, dernière modification le 6 juin 2019.

SOURCE : En parcourant les rues de Saint-Pierre-des-Corps, Municipalité de Saint-Pierre-des-Corps, 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément