BRET Robert

Par Jean-Pierre Besse

Né le 8 septembre 1906 à Cenon (Gironde), fusillé comme otage le 24 octobre 1941 au camp militaire de Souge, commune de Martignas-sur-Jalle (Gironde) ; ajusteur ; militant communiste de Gironde.

Robert Bret
Robert Bret

Ajusteur à la Compagnie des tramways électriques et omnibus de Bordeaux (TEOB), militant syndicaliste et communiste depuis 1936, Robert Bret fut l’un des organisateurs de la grève de juin 1936 qui paralysa l’agglomération bordelaise durant neuf jours. Il fut proposé ou élu au comité régional du parti fin 1938.
Il fit partie des 148 communistes arrêtés dans la région bordelaise le 22 novembre 1940. Il fut du même coup révoqué de la compagnie. Le commissaire Poinsot – il sera fusillé à la Libération – rendant compte au préfet de son interrogatoire, signala : « Cette contestation systématique est caractéristique de l’état d’esprit de l’intéressé qui, s’il n’est pas un militant d’envergure, paraît cependant susceptible d’être dangereux, en ce sens qu’il se plie à la discipline du parti et qu’il est apte à exécuter aveuglément les ordres de ce dernier. » Il figura parmi les cinquante otages fusillés le 24 octobre 1941 au camp militaire de Souge en représailles à l’attentat qui coûta la vie au commandant Hans Reimers le 21 octobre 1941 à Bordeaux.
Son épouse Georgette Fourcade, née le 6 octobre 1905 à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde), filles d’employés de commerce, obtint le certificat d’études primaires puis apprit la couture et devint vestonnière giletière. Mariée en 1930 à Robert Bret, elle continua, après l’arrestation de son mari, de cacher du matériel de propagande. En juillet 1942, elle quitta Bordeaux pour s’installer chez sa sœur à Dax où elle fut arrêtée le 23 août 1942. Internée au fort du Hâ puis à Romainville, elle fut déportée le 24 janvier 1943 à Auschwitz (matricule 31747) où elle mourut le 20 mai 1943. Un frère de Georgette, Paul Fourcade, militant de la SNCASO, né le 15 février 1903 a été fusillé au camp de Souge le 21 septembre 1942.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17875, notice BRET Robert par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 5 juillet 2021.

Par Jean-Pierre Besse

Robert Bret
Robert Bret

SOURCES : Site des fusillés de Souge. – Arch. syndicat des métaux, archives métaux, Hommage aux fusillés, « Aperçus » no 70. – René Terrisse, Bordeaux 1940-1944, Perrin, 1993. – Charlotte Delbo, Le convoi du 24 janvier, Éd. de Minuit, 2002. – Note de Guy Joubert. – Comité du souvenir des fusillés de Souge, Les 256 de Souge, op. cit., p. 42.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément