THONNAT Alain, Robert, Marie

Par Jacques Girault

Né le 28 février 1935 au Puy (Haute-Loire) ; instituteur en Haute-Loire ; militant du SNI.

A. Thonnat en discussion avec Testanière, secrétaire de la section départementale du SNI et d’Hersignerie, secrétaire de la section de l’Oise.
A. Thonnat en discussion avec Testanière, secrétaire de la section départementale du SNI et d’Hersignerie, secrétaire de la section de l’Oise.

Fils des instituteurs Constant Thonnat et se son épouse né Paule Pascal, militants syndicalistes, Alain Thonnat, frère jumeau de Jean Thonnat, reçut les premiers sacrements catholiques pour faire plaisir à sa grand-mère maternelle. Il fut élevé dans une atmosphère anticléricale. Élève du lycée du Puy, il entra en 1950 à l’École normale d’instituteurs du Puy en même temps que son frère jumeau.

Il devint instituteur au Besset de Laussonne en 1954 puis à Moudeyres en 1955. Son service militaire se déroula pendant les deux années suivantes dont un an en Tunisie et en Algérie. Au retour à la vie civile, nommé à Mazemblard de Saint-Haon, il fut directeur de l’école du Bouchet-Saint-Nicolas. Directeur de celle de Saint-Éble, il dirigea celle de Paulhac à partir de 1970 jusqu’à sa retraite en 1989.

Il se maria en septembre 1957 à Villeneuve-d’Allier (Haute-Loire) avec une institutrice, fille d’un tôlier parisien. Le couple eut deux fils.

Membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, militant de la tendance « École émancipée » qu’il reconstitua en Haute-Loire, Alain Thonnat signa le programme « Pour un syndicalisme révolutionnaire » lors de l’élection du bureau national en novembre-décembre 1963 pour laquelle il était candidat en dernière position de la liste. Lors des élections du BN du SNI en décembre 1967, il figurait en quinzième position sur la "liste des Amis de L’École émancipée ". Élu à la commission administrative paritaire départementale en 1969, il en resta membre une dizaine d’années. Il devint secrétaire de la section départementale du SNI de 1979 à 1981. Lors de la création du SNU-IPP au début des années 1990, il organisa sa section départementale et pendant la première année assura le tirage de son bulletin et de ses circulaires.

Dans les années 1960-1970, il était aussi membre de la commission administrative de la Fédération de l’Éducation nationale.

Dans les années 1970, il représenta sa tendance à la commission nationale des directeurs d’école dans le cadre du SNI et collabora à la rédaction de L’École émancipée.

Il adhéra à la Libre Pensée pendant quelques années.

Retraité, il cessa d’adhérer à un syndicat en 1998 et à militer dans sa tendance en 2000. Il habitait à Paulhac (Haute-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178773, notice THONNAT Alain, Robert, Marie par Jacques Girault, version mise en ligne le 27 février 2016, dernière modification le 21 mars 2021.

Par Jacques Girault

A. Thonnat en discussion avec Testanière, secrétaire de la section départementale du SNI et d'Hersignerie, secrétaire de la section de l'Oise.
A. Thonnat en discussion avec Testanière, secrétaire de la section départementale du SNI et d’Hersignerie, secrétaire de la section de l’Oise.
Réunion du conseil national du SNI en 1981, A. Thonnat président.
Réunion du conseil national du SNI en 1981, A. Thonnat président.

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément