THONNAT Jean, Raymond, Marie

Par Jacques Girault

Né le 28 février 1935 au Puy (Haute-Loire), mort le 8 septembre 1989 à Montpellier (Hérault) ; instituteur puis PEGC ; militant du SNI en Haute-Loire et en Corrèze ; militant du PCF.

Jean Thonnat
Jean Thonnat

Fils des instituteurs, Constant Thonnat et son épouse née Paule Pascal, Jean Thonnat, frère jumeau d’Alain Thonnat, reçut les premiers sacrements catholiques pour faire plaisir à sa grand-mère maternelle. Il fut élevé dans une atmosphère anticléricale. Jean Thonnat, après avoir été élève du lycée du Puy, entra en 1950 à l’École normale d’instituteurs du Puy, en même temps que son frère jumeau. Il devint instituteur au Fraisse-de-Laussonne, à Arlempdes, puis professeur d’enseignement général au collège d’enseignement général à Mazet-Saint-Voy (Haute-Loire) avant d’être nommé dans des CEG de Corrèze, Sérilhac puis Beynat. Il obtint un poste au collège Clemenceau à Tulle.

Jean Thonnat, titulaire du baccalauréat, effectua son service militaire entre 1956 et 1958 à Lyon (Rhône) et à Briançon (Hautes-Alpes). Il se maria en octobre 1955 à Espaly-Saint-Marcel (Haute-Loire) avec une étudiante, future institutrice, fille du directeur des services agricoles de Corrèze. Le couple eut trois enfants.

Adhérent du Syndicat national des instituteurs depuis 1956, Jean Thonnat fut élu au conseil syndical de la section départementale de Haute-Loire en 1959 sur la liste « cégétiste ». L’année scolaire suivante, il fut muté en Corrèze. Il fut à nouveau membre du conseil syndical de la section départementale à partir de 1962, dont il resta membre jusqu’à la fin des années 1970.

Jean Thonnat adhéra au Parti communiste français à Sérilhac en janvier 1961. A Beynat, à partir de 1966, il fut secrétaire de sa cellule et entra au secrétariat de la section communiste de Beynat. Il redevint membre du bureau de la section à la fin des années 1960.

Secrétaire de la section communiste de Bugeat, il suivit le stage pour les instituteurs communistes organisé par le PCF. Il devint membre du comité de la fédération communiste en 1962 et en resta membre jusqu’en 1979. La conférence fédérale de 1979 ne le réélut pas en raison de « problèmes politiques ».

Militant de France-URSS, il fut le candidat communiste au conseil général en 1964 dans le canton de Beynat.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178775, notice THONNAT Jean, Raymond, Marie par Jacques Girault, version mise en ligne le 27 février 2016, dernière modification le 21 mars 2021.

Par Jacques Girault

Jean Thonnat
Jean Thonnat

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes d’Alain Thonnat.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément