VACEK Émile.

Par Jacques Girault

Né le 29 mai 1903 à Prazski-Presdmesti (Tchécoslovaquie), mort en 1976 ; artisan ; militant communiste dans le Var ; résistant.

Émile Vacek, qui avait six frères et sœurs, chômeur, vint en France en août 1925. Mécanicien, il travailla quatre mois à Belfort, six ans à Nice (Alpes-Maritimes), avant d’arriver à Saint-Tropez (Var) en 1931 où il s’installa comme artisan. Sportif, moniteur dans la société de culture physique, il demanda sa naturalisation en 1938 et l’obtint le 23 janvier 1940. Considéré comme militant communiste, il n’était pas membre du Parti communiste mais avait un « langage gauchisant ». À la suite d’un arrêté préfectoral du 14 novembre 1940 interné au centre de séjour surveillé de Chibron, près de Signes (Var), il en fut libéré après un nouvel arrêté du 14 juin 1941. La police annonça alors que la nationalité française allait lui être retirée. Figurant sur la liste des communistes tropéziens établie par les Allemands, FTPF, il vécut dans la clandestinité à partir de novembre 1943. Il figurait sur la liste des Résistants homologués.

Émile Vacek épousa Angèle Grangeon, fille du communiste Augustin Grangeon (voir DBMOF, t. 30) en avril 1934. Employée de mairie, elle fut révoquée et astreinte à résider au camp d’internement de Rieucros, en novembre 1940, arrêté préfectoral qui ne reçut pas d’application.

Après la guerre, Émile Vacek devint le propriétaire d’un important garage à Saint-Tropez. A la fin des années 1960, il écoutait régulièrement Radio-Prague et affichait une violente hostilité aux militants porteurs des orientations du « Printemps de Prague ».

J

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178856, notice VACEK Émile. par Jacques Girault, version mise en ligne le 1er mars 2016, dernière modification le 4 mars 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 12 M 2 76, 18 M 3, Cabinet 600, 862. — Sources orales. — Notes de René Codou, Jean-Marie Guillon et Lucien Thomazo.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément