FONDER Léon, Eugène

Par Didier Bigorgne

Né et mort à Fumay (Ardennes) : 23 septembre 1852-2 avril 1897 ; menuisier ; militant du POSR dans les Ardennes ; maire adjoint de Fumay (1896-1897).

Fils d’un ouvrier menuisier et d’une boulangère, Eugène Fonder, qui était célibataire, exerça le métier de menuisier à Fumay. Il milita au cercle d’études sociales La Raison de Fumay affilié à la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes.

Aux élections municipales de mai 1896, Eugène Fonder fut élu sur la liste du POSR qui remporta la totalité des sièges à Fumay. Il devint premier adjoint au maire Lambert-Hamaide*. Le 11 juillet 1896, le conseil municipal de Fumay se prononça pour la laïcisation de l’école communale des filles ; le surlendemain du vote, Fonder fut pris à partie par des manifestants cléricaux à sa sortie de l’hôtel de ville. Il participa au premier congrès des conseillers municipaux socialistes des Ardennes qui se tint à Mohon le 7 février 1897.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178877, notice FONDER Léon, Eugène par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 1er mars 2016, dernière modification le 10 mars 2020.

Par Didier Bigorgne

Sources : Arch. Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes (médiathèque de Charleville-Mézières).— Le Socialiste Ardennais, année 1896.— Etat civil de Fumay.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément