FOSSIER Pierre, Emile

Par Didier Bigorgne

Militant du POSR dans les Ardennes, collaborateur du journal Le Socialiste Ardennais.

Emile Fossier milita d’abord au cercle d’études sociales L’Etincelle de Charleville, puis au cercle La Vigie de Montcy-Saint-Pierre fondé en 1897, deux groupes affiliés à la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes et au POSR. Il collabora au journal fédéral Le Socialiste Ardennais. Il écrivit une série d’articles qui parurent sous le titre « Les beautés du militarisme » et lui valurent d’être traduit devant la cour d’assises des Ardennes le 6 mai 1897 pour « diffamation et injures à l’armée par voie de presse et provocation à la désobéissance adressée à des militaires ». Il fut acquitté avec les autres accusés, Aristide Lainel*, Henri Leroy* et Albert Poulain*.

En 1899, avec Victor Compas* et Henri Leroy*, aussi membres du cercle La Vigie, Emile Fossier s’opposa aux tendances centralisatrices du cercle L’Etincelle au sein de la Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes. L’année suivante, il quitta la fédération qui prononça son exclusion dans le courant du mois de juillet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178913, notice FOSSIER Pierre, Emile par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 2 mars 2016, dernière modification le 10 mars 2020.

Par Didier Bigorgne

Sources : : Arch. Fédération des Travailleurs socialistes des Ardennes (médiathèque de Charleville-Mézières).— Le Socialiste Ardennais, 1897 à 1900.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément