BOURG François

Par Gilbert Beaubatie

Né le 13 décembre 1913 à Lagarde-Enval (Corrèze), pendu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; gardien à la Manufacture nationale d’armes de Tulle ; victime civile.

François Bourg avait fait son service militaire au 92e régiment d’infanterie à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Mobilisé en 1939 dans le même régiment, il fut fait prisonnier dans l’Est au mois de juin 1940. Mais en septembre 1942, il fut rapatrié pour cause de maladie et, après une longue convalescence, il entra comme gardien à la Manufacture d’armes.
Le 9 juin 1944, vers 9 heures, les Waffen-SS de la division Das Reich défoncèrent la porte du café que sa sœur tenait dans l’avenue Victor Hugo, où il logeait. Ils pillèrent la cave, et regroupèrent une soixantaine d’otages dans la rue, dont lui.
Il fut un des 99 pendus de Tulle. Il avait vingt-et-un ans.


Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178983, notice BOURG François par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 4 mars 2016, dernière modification le 11 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCE : Documentation de Gilbert Beaubatie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément