ARMAND Léon

Par Gilbert Beaubatie

Né le 3 avril 1911 à Neuvic-d’Ussel (Corrèze), pendu le 9 juin 1944 à Tulle (Corrèze) ; luthier accordeur ; victime civile.

Jusqu’à l’âge de dix-neuf ans, Léon Armand résida à Paris. A Tulle, il était devenu un ouvrier d’élite dans l’usine Maugein, fabricant d’accordéons.
Dans la matinée du 9 juin 1944, alors qu’il se trouvait dans son jardin, des Waffen-SS de la division Das Reich le raflèrent. Entre 16 h et 17 h, il fut pendu avec 98 autres otages.
Il avait deux enfants et son épouse était enceinte. Il avait trente-trois ans.

Tulle, 9 juin 1944 : les pendus de Tulle

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179019, notice ARMAND Léon par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 5 mars 2016, dernière modification le 10 janvier 2021.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCE : Documentation de Gilbert Beaubatie.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément