TORRES Anne-Marie [née TISON Anne-Marie]

Par Jacques Girault, Christian Langeois

Née le 16 mai 1921 à Paris (XVIe arr.), morte le 8 mars 2000 à Moyaux (Calvados) ; institutrice dans le Calvados ; militante communiste.

Photographie lors des élections de 1970
Photographie lors des élections de 1970

Fille d’un médecin (indiqué « bactériologiste » à l’état civil) qui exerçait dans la région de Saint-Philbert-des-Champs, où il était secrétaire du Syndicat des eaux, tout en travaillant aussi à l’hôpital Léopold Bellan dans le XIVe arrondissement de Paris, Anne-Marie Tison se maria avec Hugo Torrès, de nationalité bolivienne, au milieu des années 1950 à La Paz (Bolivie).

Séparée de son mari, elle commença en 1958 des suppléances d’institutrice à Blangy-le-Château (Calvados) puis au Mesnil-sur-Blangy et fut titularisée en 1962, après avoir été détachée une année à la Ligue de l’enseignement. Elle fut nommée dans les écoles maternelles d’Emiéville puis de Saint-Philbert-des-Champs.

Elle adhéra aux Jeunesses communistes en 1956 et au Parti communiste français en 1958. Membre du comité de la section communiste de Lisieux, seule candidate au conseil général dans le canton de Blangy-le-Château en 1970, contre le maire de Saint-Philbert-des-Champs, conseiller général sortant, elle obtint 167 voix sur 1 393 suffrages exprimés.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179289, notice TORRES Anne-Marie [née TISON Anne-Marie] par Jacques Girault, Christian Langeois, version mise en ligne le 15 mars 2016, dernière modification le 7 mars 2021.

Par Jacques Girault, Christian Langeois

Photographie lors des élections de 1970
Photographie lors des élections de 1970

SOURCES : Arch. Dép. Calvados, 854 W 47053. — Archives du comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément