TOUMAZET Michel, Jean, Henri

Par Jacques Girault

Né le 18 octobre 1940 à Goussainville (Seine-et-Oise/Val d’Oise) ; PEGC ; militant syndical ; militant communiste ; maire de Goussainville, conseiller régional, conseiller général du Val-d’Oise.

Photo de M. Toumazet.
Photo de M. Toumazet.

Fils d’un agent de la SNCF, ajusteur aux ateliers du Landy, ancien membre du Parti communiste français, Michel Toumazet, après avoir réussi au baccalauréat (série Mathématiques élémentaires), obtint la propédeutique (mathématiques, physique, chimie) et deux certificats d’études supérieures de chimie générale à la Faculté des Sciences de Paris. Pendant ses études, il fut maître d’internat au lycée de Beauvais (Oise) puis surveillant d’externat aux lycées de Sarcelles (Seine-et-Oise/Val-d’Oise), de Saint-Denis (Seine/Saint-Denis) et de Gonesse (Seine-et-Oise/Val-d’Oise). Il devint professeur d’enseignement général des collèges (mathématiques) à Goussainville au collège Pierre Curie, puis au collège Montaigne. Son activité d’enseignant fut interrompue de 1986 à 1992, durant son mandat de conseiller régional, puis à partir de 1995 lorsqu’il fut élu maire.
Michel Toumazet se maria avec Claudine Ludwig, institutrice, militante du PCF, fille d’une couturière. Divorcé, il se remaria en octobre 1990 à Mitry-Mory (Seine-et Marne) avec une agent administrative, Marianne Garcia, fille d’un militant communiste espagnol, réfugié en France.
Membre de l’Union nationale des étudiants de France en 1960, du Syndicat national de l’enseignement secondaire quand il était surveillant, puis du Syndicat national des instituteurs puis du SNUIPP, il fut le secrétaire de la section syndicale du collège de Goussainville.

Michel Toumazet adhéra à l’Union des étudiants communistes puis au PCF en janvier 1963. Membre des cellules communistes des lycées de Sarcelles, puis de Saint-Denis (Paul Eluard), il devint le secrétaire de la section communiste de Goussainville. Il entra au comité de la fédération communiste du Val-d’Oise en 1966 et suivit l’école centrale du PCF en juillet 1966. En 1986, il devint secrétaire à l’organisation de la fédération du Val d’Oise du PCF alors dirigée par Denis Duvot.

Michel Toumazet devint conseiller municipal de Goussainville en 1971 dans l’équipe conduite par le maire communiste Roger Gaston. Réélu en 1977, élu adjoint au maire en 1977, il resta conseiller municipal d’opposition quand la mairie fut conquise par la droite en 1983 et réélue en 1989. En 1995, la liste d’Union de la gauche qu’il conduisait l’emporta dans le cadre d’une triangulaire et il devint maire de Goussainville. Il participa activement au mouvement d’opposition à la construction de l’aéroport de Roissy puis à son extension. Il anima des luttes pour l’amélioration des conditions de transport des usagers de la ligne D du RER, pour l’installation d’un commissariat de plein exercice dans la commune, pour un accès plus large de ses habitants aux emplois induits par l’activité de l’aéroport Charles de Gaulle. Avec l’équipe qu’il animait, il engagea notamment des travaux pour améliorer l’habitat et les conditions de vie des Goussainvillois du quartier des Grandes Bornes (ouverture d’une voie nouvelle, rénovation du centre commercial, construction d’une médiathèque, installation d’une plate-forme de services publics). Toutes les écoles de la ville furent remises à niveau. Sa liste fut battue en 2001. Aussitôt, la nouvelle municipalité de droite entama des actions en justice contre lui. Il s’abstint de venir siéger aux réunions du conseil municipal et en démissionna en décembre 2001. Un non-lieu fut prononcé en 2005. La municipalité se porta en appel et il fut traduit pour « favoritisme » devant le Tribunal correctionnel de Pontoise qui débouta la mairie en avril 2007.
En 1986, Michel Toumazet fut élu conseiller régional d’Ile-de-France, puis conseiller général du Val-d’Oise en1988. Réélu aux élections cantonales de 1995, il fut battu au renouvellement de 2001 puis à une élection partielle en juin 2001. Il fut candidat aux élections législatives dans la neuvième circonscription du Val d’Oise en 1993 et en 1997.

Michel Toumazet publiait ses réactions à partir de 2006 dans un bloc-notes lancé par des communistes du département. Il y affichait son engagement communiste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179305, notice TOUMAZET Michel, Jean, Henri par Jacques Girault, version mise en ligne le 16 mars 2016, dernière modification le 16 mars 2016.

Par Jacques Girault

Photo de M. Toumazet.
Photo de M. Toumazet.
M.Toumazet dans la campagne électorale de 1994.
M.Toumazet dans la campagne électorale de 1994.
Inauguration de l'école Paul Eluard avec Marie-George Buffet, ministre des Sports
Inauguration de l’école Paul Eluard avec Marie-George Buffet, ministre des Sports

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Site Internet, blocnotes.over-blog.net. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément