FEFER ou PFEFER Fischel

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Né le 6 mars 1908 à Częstochowa (Pologne), exécuté sommairement le 17 mars 1944 à Lyon (Rhône) ; tailleur ; syndicaliste CGT ; volontaire en Espagne républicaine ; résistant FTP-MOI.

Fischel PFERER
Fischel PFERER

Fischel Fefer ou Pfefer selon les sources, était le fils de Yekhiel et de Nisil. Il était tailleur et et il avait épousé Hinda née Kantor. Avant la seconde guerre mondiale, il vivait à Paris où il était arrivé en 1930.
En 1937, il s’engagea dans les Brigades internationales et il combattit dans le bataillon Tchapaiev.
De retour en France, il fut interné au camp de Gurs. Il parvint à s’échapper et gagna Lyon où il rejoignit la Résistance dans les FTP-MOI du bataillon Carmagnole, alias Félix.
Au cours d’une opération, il fut arrêté par les Allemands le 10 mars 1944. Il garda le silence sous la torture et fut passé par les armes, le 17 mars selon les sources, au Fort de Balmont à La Duchère (Lyon, 9e).
Le nom de Fischel Fefer figure parmi une soixantaine de militants juifs CGT "tombés dans le lutte".
Il fut homologué FFI et obtint la mention Mort pour la France. Le 13 janvier 1948, il fut cité au motif suivant :"
"Valeureux combattant de la Résistance. S’engage dans les FTPF et fait partie du Bataillon Carmagnole. Participe courageusement à plusieurs actions et devient adjoint à son chef de groupe. Toujours volontaire pour les actions dangereuses, avait l’estime de tous ses camarades. Le 10 mars 1944 est arrêté au cours d’une action contre un groupe de soldats allemands. Fusillé le 17 mars 1944." Cette citation comporte l’attribution de la Croix de Guerre avec palme. Fischel Fefer reçut également à titre posthume la Médaille militaire et la Médaille de la Résistance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179322, notice FEFER ou PFEFER Fischel par Claude Pennetier, Dominique Tantin , version mise en ligne le 16 mars 2016, dernière modification le 26 novembre 2020.

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Fischel PFERER
Fischel PFERER

SOURCES : Commission intersyndicale juive auprès de la CGT, Combattants de la liberté, Paris, 1948, p. XXIII. — Mémorial Klarsfeld, CDJC, Yad Vashem. — Mémoire des Hommes. — David Diamant, Combattants, héros et martyrs de la Résistance, Paris, Editions Renouveau, 1984, pp. 186-187. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 130430 et Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 473679 (nc).

Yad Vashem

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément