TENEBAUM Techka

Par Alexis Spire

Originaire de Pologne ; syndicaliste CGT de la confection à Paris ; membre de la direction de la Section juive du Parti communiste français.

Membre de la direction de la Section juive, Techka Tenebaum milita au syndicat de la confection avant le Seconde Guerre mondiale. Début septembre 1940, elle participa à la première réunion élargie de la direction juive de la MOI et prit une part active à la fondation de Solidarité puis de l’UJRE. Responsable de l’Union des femmes juives de la Moi, elle organisa le 16 février 1943 le sauvetage de plusieurs dizaines d’enfants juifs de l’UGIF. A partir de 1943, elle fut envoyée dans l’Est comme interrégionale, chargée de la direction du groupe de langue italiennes (pour l’essentiel des cheminotsà et de langue polonaise (pour l’essentiel des mineurs). Elle fut active jusqu’au 6 janvier 1944, puis elle fut déportée au camp de Ravensbrück ; elle réussit à cacher son origine juive et put revenir.
A la libération, elle vécut avec Idl Korman et délaissa son métier de coururière pour être permanente au 14 rue de Paradis. En 1954, le couple décida d’aller s’installer à Varsovie. Techka fut embauchée dans un magasin polonais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179339, notice TENEBAUM Techka par Alexis Spire, version mise en ligne le 17 mars 2016, dernière modification le 17 mars 2016.

Par Alexis Spire

SOURCES : S. Courtois, D. Peschanski, A. Rayski, Le sang de l’étranger, Fayard, 1989. — A. Wieviorka, Ils étaient juifs, résistants et communistes, Denoel, 1986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément