CHENION Louis, Emile

Par Louis Botella, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 10 avril 1920 à Dijon (Côte-d’Or), mort le 5 novembre 1981 à Dijon ; employé à la sécurité sociale ; syndicaliste CGT puis Force ouvrière (FO) de la Côte-d’Or.

Fils de Henri, monteur électricien, et de Jeanne Déchaume, Louis Chenion était, en mars 1947, secrétaire adjoint du syndicat CGT des employés et employées des organismes sociaux de la Côte-d’Or.

Employé à la sécurité sociale à Dijon, Louis Chenion prit part, en avril 1948, au congrès constitutif de la Confédération FO. Lors des congrès confédéraux de 1950, 1952 et 1961, il y représenta son syndicat.

En avril 1960, il fut signalé comme étant membre de la commission administrative de l’Union départementale FO de la Côte-d’Or. En décembre 1973, il fut élu membre de la commission des conflits de son UD.

En retraite, il était l’un des responsables de la section de la Côte-d’Or de l’Association FO des consommateurs (AFOC).

Il fut victime, le 5 novembre 1981, d’un malaise cardiaque dans la préfecture de la région Bourgogne à Dijon avant une audience accordée accordée à une délégation FO par le ministre du Travail, Jean Auroux.

Il s’était marié le 14 février 1942 à Dijon avec Simone Laroche dont il a divorcé le 28 mai 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179382, notice CHENION Louis, Emile par Louis Botella, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 juillet 2017, dernière modification le 29 juillet 2017.

Par Louis Botella, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Arch. municipales Dijon, 7 F 5. — Arch. Union départementale FO de la Côte-d’Or. — Force Ouvrière, hebdomadaire de la CGT-FO, 20 avril 1960, 18 novembre 1981. — Comptes rendus des congrès confédéraux FO de 1948, 1950, 1952 et 1961. — Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément