GARCIN Ferdinand, Jules

Par Jean-Marie Guillon

Né le 13 août 1899 à Saint-Paul-sur-Ubaye (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence), exécuté sommairement le 15 juin 1944 à Jausiers (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; douanier ; Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Jausiers (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux douaniers exécutés le 15 juin 1944
Jausiers (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux douaniers exécutés le 15 juin 1944

Ferdinand Garcin était né à Gleizolles, dans la section de Tournoux de la vaste commune frontalière de Saint-Paul-sur-Ubaye. Son père, Félicien, était cultivateur, et sans mère, Marie Balp, dite sans profession. Incorporé dans l’armée le 24 avril 1918 et affecté aux services auxiliaires, il fut démobilisé le 25 mars 1921. Entré dans les douanes, il fut d’abord envoyé, en mars 1929, sur la frontière franco-belge, à Regniowez, dans les Ardennes. Il revint dans les Basses-Alpes, à Larche, en mars 1931, puis, le 16 janvier 1932, à La Condamine. Il se maria à Chorges (Hautes-Alpes) avec Hélène Léautier, le 22 mars 1936.
Il faisait partie d’un groupe de quatre douaniers du poste de La Condamine (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) que les militaires allemands arrêtèrent le 15 juin 1944 lors du contrôle de la population masculine de Jausiers. La Wehrmacht avait livré bataille le 13 juin sur le territoire de la commune pour reprendre le contrôle de la vallée de l’Ubaye qui était en insurrection depuis le 6 juin 1944. Les quatre douaniers qui avaient participé aux événements furent trouvés porteurs de cartouches américaines. Après avoir été violemment interrogés, Émile Arnaud*, Ferdinand Garcin, François Imbert*, Émile Meyran* furent fusillés au quartier Mazagran (Pont de chèvres). Les Allemands auraient refusé de laisser un prêtre s’approcher. Une stèle a été érigée à la Libération à leur mémoire.
Ferdinand Garcin reçut la Médaille militaire et, en 1947, la Croix de guerre avec palmes à titre posthume. Sa citation datait son entrée en résistance à août 1943 et précisait qu’il avait été « volontaire pour sabotage dans les rangs des FFI dès août 1943 », « contribué au ravitaillement et à la protection des maquis de la vallée de l’Ubaye » et pris part « lors du soulèvement de la région, … avec son groupe, au combat du Pays-de-la-Reysolle » (Journal officiel du 24 mai 1947). Ferdinand Garcin est également mentionné comme appartenant aux FTP de l’Embrunais et envoyé en mission à Jausiers (Hautes-Alpes).
Il fut cité dans le Livre d’or du corps des Douanes, guerre 1939/1945.
Il obtint la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179517, notice GARCIN Ferdinand, Jules par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 23 mars 2016, dernière modification le 1er novembre 2020.

Par Jean-Marie Guillon

Jausiers (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux douaniers exécutés le 15 juin 1944
Jausiers (Alpes-de-Haute-Provence), stèle aux douaniers exécutés le 15 juin 1944

SOURCES : Site Internet Mémoire des Hommes.— Dossier Commission d’histoire de l’Occupation et de la Libération de la France, Hautes-Alpes, secteur G-Embrunais, 12e Bataillon FTPF. — L’écho des douanes n°51, octobre 2014.— Abbé Sébastien Signoret, « Faits de guerre dans les hautes vallées de l’Ubaye 1939-1945 », Une vallée frontière dans la Seconde Guerre mondiale. Histoires vécues en Ubaye 1939-1945, Barcelonnette, Sabença de la Valèia/Connaissance de la vallée, 1990, p. 38.— Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992.⎯ état civil et registre des matricules militaires.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément