ULRICH Henri, Eugène

Par Michel Roth, Léon Strauss

Né le 7 décembre 1912 à Mulhouse (Haut-Rhin), mort le 17 décembre 1978 à Riedisheim (Haut-Rhin) ; secrétaire général du syndicat des mineurs de potasse CFTC (1946-1956) ; député du Haut-Rhin (MRP) de 1956 à 1962 ; conseiller général du canton de Habsheim (Haut-Rhin) de 1958 à 1978.

Henri Ulrich débuta sa vie professionnelle comme employé de bureau aux établissements Aldinger à Mulhouse avant de souscrire un engagement volontaire dans l’artillerie coloniale en 1934 pour être affecté en Indochine, puis en Syrie après la déclaration de la Deuxième Guerre mondiale. Pendant l’occupation allemande, il est interné politique et emprisonné à Mulhouse puis au camp de Schirmeck, avant d’être déporté en Allemagne. De retour à Mulhouse, il y épouse le 7 juillet 1945 Andrée Joséphine Michel. Le couple eut six enfants.
En 1945, il entra aux Mines de Potasse d’Alsace (MDPA) et adhéra au syndicat des mineurs CFTC, dont il fut secrétaire général de 1946 à 1956. De 1951 à 1959, il présida la caisse régionale de la Sécurité sociale des mineurs, tout en étant administrateur des MDPA au titre du personnel.
Membre du MRP en 1945, conseiller municipal de Riedisheim de 1953 à 1965, il fut élu député du Haut-Rhin le 2 janvier 1956 et réélu en novembre 1958. Son élection ayant été invalidée le 30 novembre 1958, il se représenta et fut réélu le 22 février 1959 dans la circonscription de Mulhouse-campagne. En août 1956, il avait fait partie de la délégation de parlementaires- comprenant notamment Arbogast et Tubach, députés du Bas-Rhin- qui avait visité pendant une dizaine de jours les départements algériens. Henri Ulrich, attentif à la situation des militaires d’origine alsacienne, avait noté, entre autres considérations pessimistes que le moral des troupes était mauvais à certains endroits et que la situation pourrissait progressivement. Au cours de son mandat, il fut membre de la commission des Affaires sociales et culturelles. Il perdit son siège en 1962 au profit du candidat UNR Knoepflé. Désigné par le MRP et le Centre démocrate, il fut à nouveau candidat aux élections législatives de 1967. Conseiller général du canton d’Habsheim (Haut-Rhin) de 1958 à 1978, il fut à ce titre président du Conseil départemental de la famille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179634, notice ULRICH Henri, Eugène par Michel Roth, Léon Strauss, version mise en ligne le 30 mars 2016, dernière modification le 30 mars 2016.

Par Michel Roth, Léon Strauss

Sources :
DBMOF, t.42, p.369 - Nouveau Dictionnaire de Biographie Alsacienne, N° 37, Strasbourg, 2001, pp 3948-3949- Le Monde, 24/25 décembre 1978 - Interview dans Le Nouveau Rhin français, 2 septembre 1956, reproduit dans Le Nouvel Alsacien du 5 septembre 1956 - Rapport mensuel du Préfet du Bas-Rhin, août 1956, Arch. dép. Bas-Rhin, 544 D 11.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément