LE NAN Lucien, Prosper

Par Daniel Grason

Né le 8 mars 1906 à Brest (Finistère), mort de ses blessures le 26 août 1944 à Paris (Xe arr.) ; vérificateur principal des douanes ; adjudant F.F.I.

Fils de Louis, Sébastien, Marie Le Nan, quartier maître mécanicien, et de Félicie, Mélanie Le Maguer, Lucien Le Nan épousa le 6 juin 1936 en mairie du XIIIe arrondissement de Paris (XIIIe arr.) avec Odette, Léonie, Germaine Secq. Le couple vivait 47 boulevard Magenta à Paris (Xe arr.). Outre sa profession de vérificateur principal des douanes, il était l’auteur de romans policiers. Mobilisé en 1939 comme sergent vaguemestre à la Compagnie radiotélégraphique CMG 68 (secteur postal 84 : Tours).
Fait prisonnier en 1940, envoyé au Stalag XII-B de Frankenthal où il est immatriculé sous le numéro 19445 et affecté à un Kommando agricole dans la région de Koblenz (Coblence). Atteint de diphtérie, il est hospitalisé près de Mainz (Mayence), puis rapatrié sanitaire au camp de Compiègne en janvier 1942 et libéré.
Le couple Le Nan était domicilié 47 boulevard Magenta à Paris (Xe arr.). Opérateur radio, adjudant membre du groupe de choc des F.F.I., il fut mitraillé avec son ami Nathan Ozrout alors qu’il sortait du café « Le Floréal » lieu du poste de commandement 152 avenue Parmentier à Paris (Xe arr.). Grièvement blessé, Louis Le Nan a été emmené à l’Hôpital Saint-Louis 2 place du Docteur Alfred Fournier à Paris (Xe arr.). Il y mourut le 26 août 1944 à cinq heures quarante-cinq du matin.
Le ministère des anciens combattants lui attribua la mention « Mort pour la France », et l’homologua adjudant-chef F.F.I.
Son nom figure sur le monument du Ministère des Finances 139 rue de Bercy dédié « à ses agents Morts pour la France », sur le livre d’or du corps des Douanes, guerre de 1939-1945, et sur le lieu où la mort le frappa : « Ici le 25 août 1944 sont tombés pour la France 2 F.F.I. Lucien Le Nan Alfred [Nathan] Ozrout ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179653, notice LE NAN Lucien, Prosper par Daniel Grason, version mise en ligne le 20 décembre 2018, dernière modification le 20 décembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801, BA 1819. – SHD Caen AC 21 P 78751. – Bureau Résistance GR 16 P 361976. – Site Gilles Primout « La Libération de Paris ». – Site internet GenWeb. – État civil en ligne cote 1E 235E vue 82, acte de décès numérisé n° 2225 10D 476 Paris (Xe arr.).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément