VACANT Edmond

Par Jacques Girault

Né le 5 avril 1933 à Queuille (Puy-de-Dôme), mort le 9 septembre 1997 à Mozac (Puy-de-Dôme) ; instituteur dans le Puy-de-Dôme ; militant socialiste SFIO ; maire de Mozac, conseiller général, député du Puy-de-Dôme.

Edmond Vacant
Edmond Vacant
Député

Son père, Octave, Camille Vacant*, naquit le 22 août 1910 à Saint-Julien-la-Genête (Creuse), fils d’un maçon. Instituteur dans le Puy-de-Dôme, militant socialiste SFIO, il décéda le 13 août 1969 à Saint-Rémy-de-Blot (Puy-de-Dôme). Sa mère était institutrice. Edmond Vacant devint instituteur. Directeur d’école, il se maria en juillet 1958 à Ancizes-Comps (Puy-de-Dôme) avec une coiffeuse, fille d’un entrepreneur de menuiserie-charpentier.

Membre du Parti socialiste, il était membre de la commission exécutive fédérale élue au congrès fédéral, le 10 octobre 1971.

Instituteur à Mozac, il devint maire socialiste de cette commune en 1965 et le resta jusqu’en 1995.

Élu conseiller général du canton de Riom-Ouest en 1964, il siégea jusqu’à son décès.

Edmond Vacant, candidat aux élections législatives en 1973 dans la cinquième circonscription (Riom) du Puy-de-Dôme, obtint 15 983 voix sur 65 684 inscrits. Sa forte poussée par rapport aux résultats précédents et le désistement du candidat communiste Armand Mansat expliquèrent son succès au deuxième tour (28 730 voix) et la défaite du député de droite sortant. Réélu en 1978 (21 340 voix sur 73 195 inscrits, puis 33 657 voix au deuxième tour, il fut battu en 1986 lors du rétablissement du scrutin proportionnel de liste. Il fut à nouveau élu de 1988 à 1993 dans la sixième circonscription (Riom) avant d’être battu par le candidat du Rassemblement pour la République.

Après son décès, son nom fut donné au complexe sportif de Mozac.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179683, notice VACANT Edmond par Jacques Girault, version mise en ligne le 3 avril 2016, dernière modification le 16 mars 2021.

Par Jacques Girault

Edmond Vacant
Edmond Vacant
Député

SOURCES : Fondation Jean Jaurès, 12 EF 63. — Sites Internet de l’Assemblée nationale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément