VALLADE Robert, André

Par François Prigent

Né le 25 mars 1920 à Limalonges (Deux-Sèvres), mort le 7 novembre 2004 à Larmor-Plage (Morbihan) ; instituteur ; secrétaire fédéral du PSU ; conseiller municipal de Lorient (1965-1971) ; secrétaire général adjoint du SNI ; militant laïque.

Fils d’un comptable, Robert Vallade, reconnu pupille de la Nation en 1936, devint instituteur. Il se maria le 26 décembre 1942 à Carnac (Morbihan).

Il militait dans une pluralité de filières laïques dans le Morbihan, dont la Libre-pensée et la franc-maçonnerie.

Membre du conseil syndical de la section départementale du Morbihan du Syndicat national des instituteurs, ce proche de René Dervout et Raymond Le Brigand*, respectivement futurs secrétaire fédéral du PSA (1959-1960) et du PSU (1960-1961), occupa les responsabilités de secrétaire départemental adjoint du SNI. Il était militant de la Libre Pensée.

Adhérent SFIO, passé au PSA par opposition à la Guerre d’Algérie, il fit partie des socialistes autonomes (René Dervout, René Crouvizier) qui jouèrent un rôle central lors de la crise politique lorientaise de 1959, aboutissant à la perte de la municipalité par la gauche.

Instituteur à l’école Kermélo de Lorient, puis directeur d’école à Larmor-Plage, il devint secrétaire de la fédération du PSU du Morbihan en avril 1961. En mars 1962, il participa à la seconde réunion interfédérale du PSU en Bretagne, aux côtés de Paul Trémintin*, Antoine Mazier et Pierre Le Coadic.

Reconduit en 1963 comme secrétaire fédéral du PSU, il dut faire face à une crise interne, précipitant la mise en sommeil des structures partisanes. Entre 1963 et 1967, Joseph Le Bouquin*, issu de l’UGS, dirigeait le PSU, Robert Vallade demeurant trésorier fédéral adjoint du PSU durant les années 1960.

En mars 1965, il figurait en troisième position sur la liste d’union des gauches conduite par Yves Allainmat. Conseiller municipal entre 1965 et 1971, Robert Vallade continuait à animer le petit noyau PSU à Lorient en 1968. Lors des élections législatives de juin 1968, il fut le suppléant de Pierre Marchi, futur conseiller général PS de Nantes 7 (1979-1992), qui obtint 497 voix, soit 0,97 % des suffrages exprimés.

En mars 1971, Robert Vallade participa aux négociations avec les différentes composantes de la majorité municipale de Yves Allainmat. Soulignant que les deux places proposées au PSU ne correspondaient pas à l’audience électorale du parti sur la ville de Lorient (1 197 voix, 13 % lors du scrutin précédent), il réclamait quatre sièges pour le compte du PSU, ce qui ne fut pas accordé par le député-maire de Lorient.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179760, notice VALLADE Robert, André par François Prigent, version mise en ligne le 6 avril 2016, dernière modification le 6 avril 2016.

Par François Prigent

SOURCES : Arch. Nat., 581AP 100, 119/394. — Arch. Dép. Morbihan, 928 W 24. — Arch. fédérales du PS du Morbihan. — Arch. OURS, dossiers Morbihan. — Arch. mun. Lorient. — Le Rappel du Morbihan. — François Prigent, Les réseaux socialistes en Bretagne des années 1930 aux années 1980, thèse, Université de Rennes 2, 2011, 812 p. — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément