VALTAT Jean, Marie

Par Jacques Girault

Né le 4 mars 1920 à Paris (VIe arr.), mort le 18 juillet 2018 à Blois (Loir-et-Cher) ; instituteur ; militant du SNI ; militant communiste ; conseiller municipal de Sartrouville (Seine-et-Oise/Yvelines)

Fils d’un employé (téléphoniste) des postes, militant communiste, Jean Valtat obtint le brevet supérieur et devint instituteur. Appelé pour accomplir le service militaire le 8 juin 1940, il le termina comme soldat de deuxième classe. Il reprit un poste d’instituteur à Sartrouville jusqu’en 1951 où ses parents demeuraient, puis à Mesnil-le-Roi (Yvelines), où il prit sa retraite en 1975.

Jean Valtat épousa, en avril 1942 à Sartrouville, Marguerite Boizumeau, sans profession, militante communiste. Le couple eut deux enfants.

Jean Valtat, membre des Jeunesses communistes depuis 1936, secrétaire du cercle de l’Union de la jeunesse de Sartrouville en 1944, adhéra au Parti communiste français en 1945 puis devint secrétaire de la section communiste de Maisons-Laffitte (Yvelines) dans les années 1960. Il suivit l’école centrale du PCF réservée aux instituteurs communistes en 1951 puis le stage pour les instituteurs communistes en 1954.

Candidat sur la liste communiste aux élections de Sartrouville en 1947, il devint conseiller municipal de 1948 à 1951. Candidat au Conseil général dans le canton de Maisons-Laffitte en 1967, il arrivait en deuxième position avec 1 690 voix puis 2 999 au deuxième tour. À nouveau candidat en 1967, il était en troisième position avec 1 284 voix.

Membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1945, membre du bureau de la sous-section syndicale de Maisons-Laffitte, il fut élu au conseil syndical de la section départementale du SNI à la fin des années 1950.

Parallèlement, il militait dans l’association des parents d’élèves des établissements scolaires de ses enfants.

Jean Valtat dirigeait des colonies de vacances pour divers organisateurs puis à partir de la fin des années 1950 pour le comité central d’entreprises de la SNECMA. S’y ajoutait, l’hiver, la direction de séjours de ski pour le même organisme pour adolescents.

Retraité, avec son épouse, il vivait près de Ruoms (Ardèche).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179763, notice VALTAT Jean, Marie par Jacques Girault, version mise en ligne le 6 avril 2016, dernière modification le 16 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément