BRISSEAU Jeannine, épouse BRISSEAU-LOAIZA

Par Jacques Girault

Née le 12 janvier 1938 à Duras (Lot-et-Garonne), morte le 25 mai 2014 à Pau (Pyrénées-Atlantiques) ; professeur des universités ; militante syndicaliste (SNES) ; militante communiste en Dordogne.

Fille de Jean Brisseau, boucher-expéditeur, fusillé le 8 avril 1943 pour faits de Résistance et de Gisèle Delmont, devenue institutrice, Janine (orthographe la plus répandue) Brisseau effectua ses études à la faculté des lettres de Bordeaux (Gironde), où elle milita dans le bureau de l’Union des étudiants communistes tout en étant membre entre 1959 et 1961 du bureau de l’Union nationale des étudiants de France à Bordeaux. Licenciée ès lettres (pption géographie), elle travailla pour son diplôme d’études supérieures à Caracas (Venezuela).

Professeur à Pons (Charente-Maritime), elle fut la secrétaire du groupe local de Francs et franches camarades. Reçue à l’agrégation d’histoire et géographie, nommée professeur au lycée de jeunes filles de Périgueux (Dordogne), elle rejoignit la section (S1) du Syndicat national de l’enseignement secondaire dont elle était membre depuis 1958. Animatrice du club UNESCO du lycée, elle participait aux activités organisées dans le cadre de la Fédération des œuvres laïques.

Janine Brisseau adhéra au Parti communiste français en 1961. Membre du comité de la section communiste de Périgueux, elle devint membre du comité de la fédération en 1966 et participa à la commission du travail en direction des femmes et de la jeunesse. Elle ne fut pas réélue lors de la conférence fédérale de 1968.

Chercheur à l’institut des études andines à Lima (Pérou) de 1967 à 1969, elle préparait sa thèse puis entra au CNRS à Talence (Gironde) de 1969 à 1978. Elle fut un des trois auteurs du guide Nagel sur le Pérou en 1977 et écrivit en 1982 un Que sais-je ? sur le Venezuela.

Elle soutint sa thèse de doctorat d’Etat en 1975 à l’université Bordeaux III sous le titre Le Cuzco dans sa région : étude de l’aire d’influence d’une ville andine. Elle fut alors nommée professeur de géographie de l’Amérique latine à l’université de Pau et des Pays de l’Adour.

Elle était l’épouse d’Hector Loaiza, ancien militant révolutionnaire, qu’elle rencontra en 1969, étudiant à l’université de Bordeaux III. Le couple eut un garçon. Son mari, journaliste, devint un important écrivain franco-péruvien. Il dirigeait Resonancias.org, revue d’art et littérature hispano-américaine en ligne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17978, notice BRISSEAU Jeannine, épouse BRISSEAU-LOAIZA par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 15 novembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du Comité national du PCF. — Divers sites Internet. — Notes d’Alain Dalançon.

ŒUVRE : La fichier de la BNF comportait en 2020 4 références.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément