VANDENBERGHEN Frédéric.

Par Jean Neuville

Décédé à Audenarde (Oudenaarde, pr. Flandre orientale, arr. Audenarde) le 16 février 1886 à l’âge de 61 ans. Typographe, dirigeant de l’Association libre des compositeurs et imprimeurs typographes de Bruxelles (pr. Brabant, arr. Bruxelles ; aujourd’hui Région de Bruxelles-Capitale) et de la Fédération typographique.

Frédéric Vandenberghen est, pendant douze ans, metteur en page de La Chronique. Il est bibliothécaire adjoint du 15 juin 1865 au 6 juin 1867 puis secrétaire de l’Association libre des compositeurs typographes de Bruxelles, devenue en 1869 l’Association libre des compositeurs et imprimeurs typographes, du 7 décembre 1866 au 5 juin 1873 et vice-président du 8 décembre 1876 au 5 juin 1879. Il représente son organisation au Congrès typographique international de Bruxelles en juillet 1880.

Frédéric Vandenberghen est secrétaire de la commission, créée le 4 avril 1867 par l’Association libre, pour préparer la célébration de son 25e anniversaire. Le 11 février 1868, il démissionne, avec les autres membres de la commission administrative de l’Association, en guise de protestation contre l’adoption d’un amendement de Henri Grégoir au règlement de la fédération typographique en gestation, amendement qui aurait empêché la fédération d’englober les imprimeurs.

Frédéric Vandenberghen est le deuxième président de la Fédération typographique belge (créée le 25 décembre 1867), mandat qu’il assume du 8 janvier 1875 au 6 janvier 1881.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179799, notice VANDENBERGHEN Frédéric. par Jean Neuville, version mise en ligne le 7 avril 2016, dernière modification le 15 janvier 2020.

Par Jean Neuville

SOURCES : HUBERT E., Historique de l’Association libre des compositeurs et imprimeurs typographes de Bruxelles, Bruxelles, 1892, p. 121, 192, 224 − DE BOË J., Un siècle de luttes syndicales en Belgique, 1842-1952, Bruxelles, 1952, p. 152.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément