DIÉ Abraham, Alfred, dit DIÉ-ROGISSART

Par Didier Bigorgne

Né et mort à Joigny-sur-Meuse (Ardennes) : 24 décembre 1869-8 juillet 1943 ; ouvrier métallurgiste ; militant socialiste SFIO ; conseiller municipal de Joigny-sur-Meuse (1908-1912, puis 1935-1940) et conseiller d’arrondissement (1907-1937).

Fils d’un ouvrier ferronnier et d’une mère au foyer, Alfred Dié exerça aussi le métier de ferronnier. Le 15 juillet 1893, il épousa Marie, Elise Rogissart, sans profession et fille d’un ferronnier, à Joigny-sur-Meuse.

Alfred Dié-Rogissart milita au Parti socialiste SFIO. En 1907, il occupait la fonction de secrétaire du cercle Les Égaux de Joigny-sur-Meuse. A ce titre, il représenta son parti aux élections des 28 juillet-4 août 1907, pour le Conseil d’arrondissement, dans le canton de Charleville. Il obtint 1776 voix sur 9139 inscrits et 5065 votants au premier tour, et fut élu avec 2646 voix sur 5204 votants au second tour. Réélu à chaque scrutin, il conserva son siège jusqu’ aux élections de 1937 auxquelles il ne participa pas.

Alfred Dié-Rogissart ne connut pas la même réussite dans son village de Joigny-sur-Meuse. Elu conseiller municipal en mai 1908, il ne retrouva pas son siège au scrutin de 1912. Il dut attendre la victoire d’une liste de gauche emmenée par le communiste Jules Fuzellier* aux élections de 1935 pour redevenir conseiller municipal. Il le demeura jusqu’en 1940.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179853, notice DIÉ Abraham, Alfred, dit DIÉ-ROGISSART par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 11 avril 2016, dernière modification le 12 avril 2016.

Par Didier Bigorgne

Sources : Arch. Dép. Ardennes, 3M 6 à 9.— Le Socialiste Ardennais, 1907 à 1937.— Presse locale.— État civil de Joigny-sur-Meuse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément