BELART Étienne, Paul

Par Daniel Grason

Né le 14 janvier 1900 à Gandesa (Espagne), mort des suites de ses blessures le 4 septembre 1944 à Paris (XVe arr.) ; F.F.I.

Le 24 août 1944 vers 6 heures 30 du matin, un camion chargé d’une dizaine de soldat s allemands sortit de l’École Militaire, força les barrages dressés par des F.F.I. Les soldats de la Wehrmacht tirèrent sur ceux qui étaient embusqués derrière des barricades. Vers la place Cambronne (XVe arr.) Étienne Belart fut grièvement touché, et il mourut le 4 septembre dans un hôpital parisien.
Une plaque commémorative apposée boulevard Garibaldi comporte les noms de André Aignan, Étienne Belart, Roger Bourlet, Louis Debailleux, Raymond Delcourt, Baïzid Lazark et Charles Mainini qui furent tués lors des combats du 24 et 25 août 1944.
Le ministère des Anciens combattants attribua à Étienne Belart la mention « Mort pour la France », il a été homologué F.F.I.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179887, notice BELART Étienne, Paul par Daniel Grason, version mise en ligne le 14 avril 2016, dernière modification le 22 avril 2020.

Par Daniel Grason

SOURCES : SHD, Caen AC 21 P 18411. – Bureau Résistance : GR 16 P 43996. – Site internet de Gilles Primout « La Libération de Paris ». – Site internet GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément