FAIPEUR Jean-Claude

Par Isabelle Antonutti

Né le 28 mai 1937 à Antony (Seine, Hauts-de-Seine), mort le 8 décembre 2021 à Périgueux (Dordogne) ; clicheur, adhérent au Parti communiste français ; emprisonné pour son opposition à la nomination du général Speidel à l’Otan ; délégué du Comité d’entreprise ; délégué syndical, auteur.

Le père de Jean-Claude Faipeur, Jacques Faipeur, militant communiste, fut déporté à Auschwitz. Il travailla dans plusieurs entreprises. De 1951 à 1960, il fut clicheur chez Clichés-Union où il assuma les fonctions syndicales de délégué du personnel. Il s’inscrivit au Parti communiste français en 1953. Il adhéra à la CGT en 1954 à la section des clicheurs du SGL parisien, il fut membre du Conseil technique des clicheurs de 1956 à 1957. Il fit quatre mois de prison à Fresnes à la suite de la campagne contre Speidel. Pendant la Seconde guerre mondiale, le général Speidel était un haut militaire allemand et en 1957, il fut nommé à la tête des troupes centre-Europe de l’OTAN et donc de l’armée française puisque, à cette époque, la France était membre de cet organisme. Dès l’annonce de cette nomination, de nombreuses protestations s’élevèrent et des fils de martyrs de la Résistance, dont Jean-Claude Faipeur, signèrent une lettre adressée au président de la République dans laquelle ils affirmaient leur désir de faire leur service militaire mais à aucun prix sous les ordres de ce général. 22 furent emprisonnés, puis le gouvernement reconnut le mobile patriotique de cette action et les libéra sans procès. De 1960 à 1970, pour Châteaudun (anciennement Petit-Journal) il fut délégué du Comité d’entreprise. Il fut délégué d’équipe et délégué au CHSCT (Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail) pour France-Soir de 1970 à 1978 et International Herald Tribune de 1978 à 1983 où il fut délégué syndical. Il a publié deux livres, l’un sur L’affaire Speidel et le second sur son métier de clicheur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179912, notice FAIPEUR Jean-Claude par Isabelle Antonutti, version mise en ligne le 24 avril 2016, dernière modification le 13 décembre 2021.

Par Isabelle Antonutti

SOURCES : Jean-Claude Faipeur, Crime de Fidélité, L’affaire Speidel, Éditeur J.-C. Faipeur, 2005. — Jean-Claude Faipeur, Nous étions clicheurs, souvenirs et histoire d’un métier disparu, Éditeur J.-C. Faipeur, 2006. — Renseignements fourni par Jean-Claude Faipeur (Questionnaire). — Sources familiales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément