THIAIS Isidore

Par Claude Pennetier

Né le 16 mai 1895 à Paris, mort en déportation à Auschwitz ; militant communiste du Cher.

Archives familiales de Jean Berthé, cliché transmis par France Camuzat.

Domicilié à Bourges, rue de Mazières, travaillant à l’Atelier de Construction de Bourges, Isidore Thiais fut arrêté le 23 juin 1941 dans le cadre de la grande rafle contre les communistes du Cher. Il fut emmené à la prison du Bordiot puis au camp de Compiègne. La police pensait qu’il avait été déporté en Allemagne. Il mourut en effet à Auschwitz à une date non déterminée.

Son nom fut donné à une cellule communiste de l’Établissement de Fabrication d’Armement de Bourges (EFAB), aux Pyramides.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article179936, notice THIAIS Isidore par Claude Pennetier, version mise en ligne le 17 avril 2016, dernière modification le 18 juin 2019.

Par Claude Pennetier

Archives familiales de Jean Berthé, cliché transmis par France Camuzat.
Archives familiales de Jean Berthé, cliché transmis par France Camuzat.

SOURCES : Arch. Dép. Cher, série W. — Site de la Fondation pour la mémoire de la déportation. — Renseignements fournis par France Camuzat.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément