ALONZO François

Par Hélène Chaubin

Né le 1er avril 1926 à Graissessac (Hérault) , mort le 21 août 1944 à Faugères (Hérault) ; maquisard FTP ; abattu par des Allemands en retraite sur la route de Bédarieux à Béziers.

François Alonzo était l’un des plus jeunes membres du maquis héraultais de Vernazoubres. Il était né à Graissessac où son père, Manuel, était mineur. Ses parents étaient tous deux d’origine espagnole : Manuel était né à Belmez, dans la province de Cordoue le 15 janvier 1893. Il devait mourir peu après son fils le 8 octobre 1945. Maria, la mère de François, sans profession, avait 31 ans quand il naquit. Son nom de jeune fille était Barbancho.
Plusieurs responsables de la résistance héraultaise ont attesté la présence au maquis de François Alonzo, sa participation aux coups de main et aux sabotages, jusqu’à sa mort, trouvée au cours d’un engagement avec les hommes d’un convoi allemand depuis le Col de Peytafi jusqu’au territoire de la commune de Faugères.

Gérald Suberville qui dirigeait les résistants d’ « Action ouvrière » a témoigné en 1945 de l’engagement de François Alonzo dans le maquis de Vernazoubre constitué à partir du Bousquet d’Orb en avril 1944 par des mineurs ; il décrit ce maquis comme « une des plus fidèles unités dont disposa le commandement des FFI de l’Hérault » - un commandement départemental délégué à Gérald Suberville par Gilbert de Chambrun.
Les noms de François Alonzo et de ses 7 compagnons tués le 21 août 1944 entre le col de Peytafi et Faugères sont gravés sur plusieurs stèles érigées sur les lieux de leur mort. François Alonzo obtint la mention "Mort pour la France".

Voir : Lieu d’exécution, col de Peitafi, Faugères (Hérault)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180039, notice ALONZO François par Hélène Chaubin, version mise en ligne le 25 avril 2016, dernière modification le 19 octobre 2017.

Par Hélène Chaubin

SOURCES : DAVCC , recherche de Delphine Neveu. — Gérald Suberville, L’autre Résistance, Ed.Aiou 42330 Saint-Etienne- Vallée française, 1998, 180 p. — MemorialGenweb Hérault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément