ALBERT-BRUNET Marcel, François

Par Jean-Louis Ponnavoy, Robert Serre

Né le 12 février 1921 à Saint-Jean-en-Royans (Drôme) ; exécuté sommairement le 31 juillet 1944 à Léoncel (Drôme) ; militaire ; résistant FFI de la Drôme.

Marcel Albert-Brunet était le fils d’Émile et de Germaine de Bouillane. Il était célibataire. Résistant de Saint-Jean-en-Royans au 14e BCA, l’un des blessés de la Luire qui avait quitté la grotte avant l’arrivée des Allemands, tué à Léoncel le 31 juillet 1944.
Chasseur au 14e BCA, il entra dans la Résistance au camp de Gaudissard, compagnie Fayard.
Après l’ordre de dispersion donné par les chefs du Vercors le 23 juillet 1944, Marcel Albert-Brunet Marcel en compagnie de Jean Gauthier Jean et Albert Giraud trouvèrent refuge dans une ferme au bord du lac de Bouvante (Drôme). Ils furent surpris par une colonne allemande et emmenés par l’ennemi, ils seront exécutés quelques heures plus tard en bordure de la forêt, au lieu-dit "La Charge", commune de Léoncel (Drôme).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180087, notice ALBERT-BRUNET Marcel, François par Jean-Louis Ponnavoy, Robert Serre, version mise en ligne le 26 avril 2016, dernière modification le 20 août 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy, Robert Serre

SOURCES : Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme.— Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 270.— Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 347.— Monument aux morts Saint-Jean-en-Royans. Stèle de la Charge à Léoncel.— Livret Les chemins historiques du Royans, édité par l’association "les Pionniers du Vercors".

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément