ROPERT Hervé

Par Isabelle Antonutti

Né le 5 juin 1932 à Pierrefitte (Seine, Seine-Saint-Denis) ; clicheur  ; responsable au Comité central du Parti communiste français du secteur Entreprises ; délégué syndical ; rédacteur en chef du journal de la Fédération française des travailleurs du Livre (FFTL).

Hervé Ropert démarra en tant que clicheur en 1949 dans l’entreprise Cliché Union (Paris 75014). Il adhéra à la CGT en 1950. À cette date, il intégra L’Illustration à Bobigny où il prit des fonctions de délégué. En 1955, il entra à l’imprimerie Chaix, puis en 1956, à l’Imprimerie du journal L’Aurore, il fut délégué général de 1959 à 1967. Il adhéra au Parti communiste français en 1958. Il devint de 1962 à 1982, membre du comité fédéral de Paris, puis secrétaire du comité d’arrondissement du IIe de 1966 à 1975. Il fut candidat pour la seconde circonscription de Paris (Ier et IIe arrondissement) pour les élections législatives, en 1967, 1968 et 1973. De 1969 à 1975, il assuma les fonctions de secrétaire de la section des clicheurs. En mars 1970, il rejoignit le quotidien Paris-Jour, il y travailla jusqu’à sa fermeture en 1972. A cette date, il rejoignit le journal L’Aurore. En 1975, il devint responsable au Comité central au PCF du secteur Entreprises. Sous la direction de S. Colpin, il dirigea le journal Action. De 1980 à 1983 il travailla pour Paris Print à Saint Denis. A partir de 1982, il anima L’Imprimerie française, journal de la Fédération française des travailleurs du Livre (FFTL) en tant que rédacteur en chef ; fonctions qu’il continua à partir de 1985 dans le journal Impac. Il partit en pré-retraite en 1989.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180144, notice ROPERT Hervé par Isabelle Antonutti, version mise en ligne le 28 avril 2016, dernière modification le 28 avril 2016.

Par Isabelle Antonutti

SOURCE : Renseignements fourni par Hervé Ropert (Questionnaire)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément