BAHR Marcel ou Marceli

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin, Michel Thébault

Né le 25 août 1919 à Kolomya (Pologne, auj. Ukraine), exécuté sommairement le 27 juillet 1944 à Saint-Agnan-en-Vercors (Drôme) ; résistant AS secteur 8 Vercors , lieutenant 6ème BCA.

Résistant polonais peut-être d’origine juive (son patronyme était porté par plusieurs victimes de la Shoah et 50% des habitants de sa ville natale étaient Juifs), Marcel Bahr s’engagea dans la Résistance le 9 juin 1944 rejoignant dans le département de l’Isère et dans le secteur 8 -Vercors (AS), le maquis du Vercors. Il appartenait à la 3ème compagnie du 6ème BCA reconstitué. En effet, face au besoin d’encadrement, le commandement local avait décidé le 14 juillet la militarisation du maquis. Tous les Résistants furent ainsi enrégimentés dans d’anciennes unités de l’armée française reconstituées : 6e, 12e, 14e bataillons de chasseurs alpins, 11e Cuirassiers. Marcel Bahr fut gravement blessé en opération. Thierry Pinel (op. cit.) donne deux possibilités : soit en mission le 16 juillet à Lans soit lors des combats de Saint-Nizier-du-Moucherotte après le 21 juillet. Il fut l’un des grands blessés restés à la grotte de la Luire à Saint-Agnan-en-Vercors où s’était replié l’hôpital du maquis pour échapper au ratissage de l’armée allemande. Après la découverte de la grotte par des soldats allemands, il fut l’un des quatorze hommes abattus sur leur brancard le 27 juillet 1944 sur le tertre à 300 m en contrebas de la grotte.

Il obtint la mention Mort pour la France et fut homologué Lieutenant des FFI. Il est inhumé dans la Nécropole nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte, tombe 72. Son nom est inscrit sur la stèle commémorative dressée sur le parc de stationnement de la Grotte de La Luire avec l’inscription suivante « le 27 juillet 944, les Grands Blessés soignés à l’Hôpital du Maquis replié à la Grotte de la Luire, furent transportés ici et achevés sur leurs brancards ».
Il figure également sur le monument commémoratif des bataillons de chasseurs alpins, quartier De Reyniès, à Varces-Allières-et-Risset (Isère).


Voir : Nécropole nationale de Saint-Nizier-du-Moucherotte

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180267, notice BAHR Marcel ou Marceli par Claude Pennetier, Dominique Tantin, Michel Thébault, version mise en ligne le 2 mai 2016, dernière modification le 4 août 2021.

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin, Michel Thébault

SOURCES : Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Archives collectives des Forces françaises de l’intérieur (site Mémoire des Hommes) AS : Secteur 8, Vercors GR 19 P 38/16 — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 275. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 325. Stèle grotte Luire. — Service historique de la Défense, Caen, AC 21 P 12098 et Vincennes GR 16 P 27415 (nc). — Site de Saint-Nizier-du Moucherotte, dossier en ligne rédigé par Thierry Pinel — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément