DEGIOVANNI Jacques

Par Jean-Marie Guillon

Né le 11 août 1908 à Lottulo (Piémont, Italie), tué le 12 juin 1944 à Saint-Paul-sur-Ubaye (Basses-Alpes,Alpes-de-Haute-Provence) ; italien ; cultivateur ; Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Fils de Martin et Marguerite Degiovanni, marié, il était cultivateur à La Couchette (commune de Barcelonnette, Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence). Résistant, il fut arrêté le 12 juin 1944 au fort de Tournoux (commune de Saint-Paul-sur-Ubaye) alors que les Allemands reprenaient le contrôle de la vallée de l’Ubaye insurgée depuis le 6 juin. Il fut abattu sur place avec Alfred Audiffred*. Six autres membres des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) furent tués lors du combat qui eut lieu ce jour-là au pont de la Fortune du Pas de la Reyssolle (hameau de Tournoux).

Il obtint la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180384, notice DEGIOVANNI Jacques par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 4 mai 2016, dernière modification le 5 octobre 2020.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Alpes-de-Haute-Provence 42 W 112. ⎯ Site internet Mémoire des hommes.— Presse locale (Ca ira…, 24 août 1944).— Une vallée frontière dans la Seconde Guerre mondiale. Histoires vécues en Ubaye 1939-1945, Barcelonnette, Sabença de la Valèia/Connaissance de la vallée, 1990.— Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément